Atterrissage réussi pour 62 chevaux à Hong-Kong
mardi 12 février 2019

Chevaux transport aérien avion
Soixante-deux chevaux ont pris le cargo de Liège à Hong-Kong pour se rendre à la Asia Horse Week © RB Presse

Hier, lundi, 62 chevaux ont atterri à l'aéroport de Hong-Kong. Parti de Liège, les équidés et quelques tonnes de matériel ont rejoint l'Asie en vue de l'Asia Horse Week, théâtre notamment des Longines Masters de Hong-Kong, du 14 au 16 février.

L'avion-cargo qui a décollé de Liège dimanche matin avait à son bord des passagers quelque peu particuliers : soixante-trois chevaux ont embarqué en direction de Hong-Kong, parmi lesquels de véritables stars du saut d'obstacles international. On comptait notamment Ayade De Septon*HDC avec laquelle le champion français Kevin Staut tentera le doublé dans le Longines Speed Challenge après leur victoire de Paris ou encore Basta, l’étalon avec qui la Hongkongaise Jacqueline Lai, meilleure chance asiatique de ce Longines Masters, avait été sélectionnée aux Jeux équestres mondiaux de Tryon. Les Ibériques Phoebus De Barral et Talento De Courenne, les chevaux des artistes Frédéric Pignon et Magali Delgado étaient également du voyage. Après avoir enchanté le public du salon du cheval d'Avignon, le couple exporte son savoir-faire et compte bien faire vibrer le public asiatique.

Aux côtés des équidés, ce sont quelques tonnes de matériel qui ont été acheminées. Le gros des infrastructures, les mêmes qu’à Paris, est arrivé il y a quelques semaines déjà par cargo maritime et des ballots de copeaux pour la litière des chevaux, des balles de foin et même du sable pour finir la composition des sols sont venus compléter cette cargaison peu commune. 

En Europe, l'aéroport de Liège est actuellement celui qui organise le plus de vol de chevaux, les pics de fréquentation se situant en période de championnat international. Une grande majorité des chevaux européens, toutes disciplines confondues, était ainsi parti de l'aéroport belge pour rejoindre le site de Tryon aux Etats-Unis en septembre dernier. Un secteur dans lequel l'aéroport de Lyon St Exupéry, qui dispose d'une plateforme pour le transport aérien des chevaux opérationnelle, compte bien trouver sa place.