Désillusions…

mercredi 19 septembre 2012

  • imprimer

Depuis quelques semaines les rumeurs bruissaient, un projet de réorganisation mobilisant de vraies compétences sportives et managériales était en marche. Bien que soutenu par un grand nombre d’acteurs du haut niveau, Philippe Léoni, entrepreneur de haut vol et ex international de saut d’obstacles, a finalement décidé de jeter l’éponge au lendemain de son second entretien avec le président de la FFE, Serge Lecomte. L’heure s’annonce à la continuité plus qu’au changement. Interview.

leoni philippe largeP

www.scoopdyga.com

Philippe Leoni

Comment vous est venue l’envie de proposer un nouveau projet pour le haut niveau ?
Complètement par hasard ! Au retour des JO des propriétaires et des cavaliers m’ont sollicité. Nous sommes devant 4 années exceptionnelles, une olympiade unique pour la France avec les JEM et une finale de Coupe du monde en France, la mobilisation, l’investissement doit être à la hauteur. J’ai appelé Jean-Maurice Bonneau, et il m’a dit banco mettons nous au travail !
En quoi consistait votre projet ?
Pour moi le sport de haut niveau doit reposer sur un management global, pas uniquement sur un apport technique. C’est un subtil dosage de compétences. Comme un laboratoire de recherche et développement dans une entreprise. Je crains qu’aujourd’hui les résultats ne reposent que sur des individualités, que ce ne soit pas le résultat d’un management pensé comme l’exige le sport moderne. Dans l’architecture présentée, je remplaçais Christian Paillot, Jean-Maurice devenait directeur sportif. Ensuite, nous partions sur une démarche entrepreneuriale d’audit, de d’ajustement des compétences, de répartition des moyens, d’ouverture sur le monde du sportcar je n’ai pas la prétention de connaître parfaitement toutes les disciplines.
Sur quoi votre vision a-t-elle achoppé avec Serge Lecomte ?
J’ai souhaité un second entretien car je voulais que les choses soient claires, nettes et précises, que l’on s’engage sur la même réalité, mais nos visions du sport de haut niveau ne sont pas compatibles. Nous n’avions aucune velléité d’indépendance, mais une exigence d’autonomie. C’était un principe fondateur, fort duquel j’endossais naturellement les responsabilités en cas d’échec, et me retirais.  Malheureusement l’heure n’est pas encore au changement !

Christelle Iraola Maitre

  • imprimer

0Commentaires

CLAUDE G | 21/09/2012 00:43
CLAUDE GIRERD :après lecture des commentaires-merci à tous- je teste une synthèse qui nous concerne tous dans la vie Impossible d'etre parfait dans tous les domaines :oui.Incompétent dans presque tous les domaines :pas faux ! vrai pour chacun d'entre nous.MAIS ETRE HONNETE ENVERS SOI-MEME , et les autres , regardez-vous dans un miroir et ...changez d'orientation . Changez votre activité et vous ne pourrez qu'etre meilleur ! Bon voyage vers des horizons loins du monde équestre ...
ANDRE JACQUES L | 20/09/2012 15:58
Au fait....qu'en est-il du debrieffing post JO ?
MICHELE P | 20/09/2012 14:19
PS,je viens de mettre un commentaire ,j' ai oublié ma signature
Michèle P.
MICHELE P | 20/09/2012 14:17
Pour une fois que des personnes désintéressées voulaient se motiver,comme Monsieur Léoni,on tue l' oeuf dans la poule!! 8 mois avant l' échéance ,tout était réglé par des personnes qui avaient complétement oublié qu' un cheval est vivant (cf Orient Express) & pas de roue de secours en vue!!
Tout est une histoire de copinage pour les sélections !!!
HDC & le Haras de Clarbecq se mettent à la disposition du haut niveau mais qu' en sera t il des individualités qui désirent percer,je pense à Aymeric & Armitage??
Tout cela Monsieur lecomte n' en a rien à secouer, à moins que le JO aient lieu à La motte & encore!!
Qu' en est il du sélectionneur actuel? y en a t il encore un?
Monsieur Lecomte,Le haut niveau,c' est l' image de notre fédération,Y avez vous pensé? mais pour cela il faut reconstruire la base,quand on voit les moniteurs de club,il est difficile de croire que de nouvelles recrues puissent percer,Dans les noms des nouveaux jeunes cavaliers,je pense à Camille Delaveau ou Margaux Rocuet & tant d' autres,ils ont heureusement des parents qui baignent dans le cheval depuis des lustres & qui sont pédagogues!!!
Alors s'il vous plait,Monsieur le Président,mettez vos lunettes,retroussez vos manches & déléguez là où vous êtes incompétent,il n' ya pas de honte,il est impossible d' être parfait dans tous les domaines!!
Bertrand A | 20/09/2012 08:06
L’équipe actuelle de la FFE est plus préoccupée de verrouiller ses propres positions que du rayonnement de notre équitation à l’échelle mondiale. Tant que le haut niveau s’exprime par individualité tout va bien, il n’y a pas de danger. Dès lors qu’un projet collectif se met en place, il devient, pour ces gens là, un réel danger. La FFE est redevable auprès de tous ses licenciés des résultats du haut niveau tant des victoires que des défaites. Tel qu’est le grand sport aujourd’hui, l’absence d’une réelle politique sportive ne pourra plus longtemps être cachée par la détermination de rares individualités telle que celle d’Olivier Guillon à Lexington et à Londres. Allons-nous encore en prendre pour 10 ans ?
CLAUDE G | 19/09/2012 22:26
claude girerd S L : SANS LECOMTE ...
BERNARD L | 19/09/2012 22:14
Monsieur Lecomte veut garder la main mise sur tout . C'est dommage de se priver des compétences de Messieurs Leoni et Bonneau .Ils ont la connaissance du haut niveau et ont fait leurs preuves. Monsieur Lecomte n'est intéressé que par son poste, Lamotte-Beuvron, le guiness des records et les dizaines de titres de champions de France complétement dévalorisés. Une fois de plus, pour les prochaines grandes écheances, nous allons droit dans le mur.
olivier o | 19/09/2012 22:12
On est dans le commentaire, le verbiage bien connu dans le mode politique.On crée une commission, on nomme des"experts" et puis on réfléchit!. La belle affaire!
Une contre performance, ça arrive, bien sûr même aux meilleures équipes... pas seulement française et c'est cela la magie du sport quel qu’il soit.
Cela me rappelle les innombrables bêtises entendues depuis 10 ans sur l'élevage Français. Il suffit de regarder les origines des 3 chevaux médailles en individuel.
Les décisions doivent émanées de ceux qui travaillent tous les jours pour faire avancer notre sport ou notre économie pas par ceux qui la commente.
Bien a vous.


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 90 Max Thirouin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr