L'avenir du sport défendu au Forum FEI

mardi 11 avril 2017

  • imprimer

L'ambiance feutrée de l' IMD, la "business school" qui accueille durant deux jours le 5e Sports Forum de la FEI à Lausanne, s'est échauffée lundi à l'évocation de deux sujets brûlants : l'avenir des Coupes des nations et les pay cards.

forum fei largeL

A la tribune, un seul cavalier, Steve Guerdat, tout juste de retour de Mexico. Dans la salle, une seule voix pour se faire l'écho des acteurs majeurs du sport, Eléonora Ottaviani, courageuse porte parole de l'International jumping riding club (IJRC)... la présidente Christina Liebherr, était physiquement présente mais totalement absente du débat. L'historique élan de contestation collectif des cavaliers de saut d'obstacles n'aura été qu'un feu de paille... la perspective d'une harmonisation du prix des engagements sur les tarifs prohibitifs américains était plus révoltante que celle d'un sport à deux vitesses semble t-il ! Deux courageux jeunes cavaliers irlandais avaient néanmoins fait le déplacement pour témoigner leur attachement aux Coupes des nations, à leur indispensable rôle de tremplin, et à leur format significatif pour former comme révéler un couple.

Au fil des dix questions posées successivement aux six intervenants aux rôles et sensibilités différentes, les contours d'une réflexion se profilaient pour ce circuit historique désormais sans sponsor. Le président Ingmar de Vos, comme la secrétaire générale, Sabrina Ibanez, ont martelé que lui assurer un avenir était la priorité n°1 de la FEI après avoir vanté ses mérites. Les thèmes avancés laissaient entrevoir pêle-mêle les balbutiements de cette recherche de pistes : une réduction du nombre de qualificatives ; un circuit limité au niveau 5* en supprimant les très formateurs CSIO3* et 4* ; l'intégration dans le circuit Super League des CSIO 5* - autrement dit des deux étapes du Rolex grand chelem Aix-la-Chapelle et Calgary ; l'éternelle querelle sur le format peu médiatique ; l'utilisation de la finale comme qualificative olympique ; une épreuve et deux classements ; une unité de lieu pour la finale coupe des nations les années de Jeux mondiaux pour faciliter le calendrier ou encore le changement d'identité du circuit et des labels, des idées évidemment loin de faire l'unanimité. Le seul consensus viendra du fait qu'aujourd'hui "les cavaliers" (quelques uns au moins !) sont attachés à ce circuit et ne court plus après l'inflation des dotations comme par le passé, ils plaident désormais pour une revalorisation des points "ranking" pour équilibrer davantage les performances de Grand Prix surdotées. Après de nombreuses prises de paroles pour réaffirmer l'importance clef de ce circuit dans la réussite du sport et dans ses valeurs olympiques, le rythme des interventions se mit à fuser avant la pause déjeuner lors de la deuxième cession consacrée au nouveau système des invitations en CSI.

"Pay cardsit's a fake news !"

Reportées à l'après-midi, les questions ne furent pas éludées. Et ce fut le second temps fort du jour. Tour à tour, Eleonora Ottaviani, Alban Poudret, Stephan Conter, Henk Nooren montèrent au créneau pour mettre en évidence les deux poids, deux mesures, entre les règles imposées aux organisateurs de CSI2* à 5* et les accords passés avec Jan Tops pour le Longines Global Champions Tour et sa Champions League. 20 % d'invitations du comité organisateur autorisés aux premiers (soit -10 %), quand le second peut atteindre 60 % "légalement" ! John Madden eut du mal à faire front, s'enlisant dans la mauvaise foi. N'y tenant plus, Ingmar de Vos pris le micro : "Pay cards, it's a fake news !", asséna t-il avant d'expliquer que lui même connaissait bien le système du temps où il organisait des évènements... avec Jan Tops ! Le fait d'être un circuit avec 20 étapes l'an prochain confère au LGCT et sa version par équipes un statut particulier dont la FEI n'a pas démordu.

Auteur : Christelle Iraola-Maitre

lls ont dit :

Steve Guerdat avait pris la peine de venir entre deux avions, pour parler des Coupes des Nations. Avec son bon sens habituel, son franc parler, mais aussi son humour, il a dit quelques bonnes vérités. « Pourquoi là encore vouloir à tout prix changer une formule qui marche, qui plait à l’immense majorité des cavaliers et des fans? On entend qu’une Coupe, c’est trop long, mais je ne le pense pas. Un match de football dure 90 minutes et on s’ennuie pendant près de 89 minutes! Et dans un GP de Formule 1, c’est bien 5 ou 10 minutes. Deux manches, c’est justement ce qui rend une Coupe des Nations si spéciale et passionnante, avec des rebondissements ».

" Les Coupes des Nations, la priorité no 1 »

Le champion olympique de Londres, qui a été applaudi plusieurs fois par bon nombre des 330 délégués et participants, a proposé que « la Coupe ait lieu le dimanche ou le samedi soir, devant des tribunes pleines, et non le vendredi ». Il a aussi dit que pour lui, "c’était toujours un immense honneur de monter une Coupe pour son pays, c’est quelque chose d’incomparable ». Un vibrant soutien pour les Coupes des Nations est aussi venu des jeunes cavaliers de l’Académie, qui ont dit combien cette voie-là pouvait leur ouvrir des portes. « Sans cela, on n’a pas d’avenir, car on n’a pas les moyens de s’offrir des places dans des circuits », a souligné Jack Dodd.

Plus de points rankings et des bonus ?

Pour défendre l’avenir des Coupes face à un Global Tour encore en expansion (20 étapes dès l’an prochain!), Eleonora Ottaviani et Steve Guerdat, mais aussi le président de la Fédération allemande, Breido Graf zu Rantzau et d’autres, ont insisté sur le fait qu’il fallait donner plus de points aux rankings pour un double sans-faute ou même un sans-faute. Et pourquoi pas des bonus individuels pour les meilleurs ? Les organisateurs, par la voix de Nayla Stössel, la présidente de St-Gall, semblent ouverts.

Pour ce qui est de l’éventuelle harmonisation des finances d’engagement, la FEI avait déjà émis de vraies réserves après la fronde des cavaliers et il n’est plus vraiment question que de toilettage et de permettre aux organisateurs de 5 étoiles de toucher quelque chose là où les 2 ou 3* reçoivent déjà des sommes importantes. « Pourquoi les petits payeraient et pas les champions? ». Eleonora Ottaviani et l’IJRC n’ont pas le même avis: « Federer et Nadal ne payent pas pour jouer à Wibledon ! ».

Avoir son nom dans le dos ?

Après un débat nourri sur le système des invitations et une intervention applaudie de Frédéric Cottier en faveur de rankings mondiaux par couples et non par cavaliers, l’ambiance est retombée de deux crans en parlant de tenues vestimentaires (on avait même fait venir un responsable du Beach Volley pour donner des idées!), où hormis des équipes plus colorées, plus brandées, on n’a pas eu de véritables propositions, même les jeunes tenant à l’élégance et au classicisme. Virginie Coupérie-Eiffel a suggéré de mettre le nom des cavaliers et leur drapeau sur le dos de leur veste, pour qu’on les reconnaisse, mais le jeune Irlandais Michael Duffy ne l’imagine que « s’il y a des dizaines ou centaines de milliers de gens dans le stade »…

Des Coups des Nations - 25 ?

Les jeunes avaient ensuite droit à la dernière session du jour et ils ont montré leur verve et leur détermination. Très à l’aise et précis, Lisa Nooren et les trois espoirs de la Young Riders Academy ont proposé des Coupes des Nations pour les - 25 ans ou encore une place offerte à un - 25 dans les Coupes de Division II (3 ou 4 étoiles). Ils ont été très convaincants. La FEI leur donne déjà des places (wild-cards), et sans doute plus encore à l’avenir! Peter Bollen et Ludo Philippaerts ont aussi annoncé la création d’un Pony Trophy, sorte de mini Coupe du monde pour les poneys. Outre Malines, Lyon et Stuttgart sont partants.

A.P.

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 91 Philippe Mull et Alexis Goury

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr