Cas de gourme dans le Loir et Cher, de la vigilance mais pas de panique !

lundi 03 juillet 2017

  • imprimer

Le Respe (Réseau d’épidémio surveillance en pathologie équine) mentionne sur son site le 29 juin une alerte concernant un foyer de « gourme » (transmise par une bactérie) dans le Loir et Cher.

cheval au box largeL

Précédemment d’autres cas étaient mentionnés dans différents départements (77, 62, 57, 81), une situation qui ne s’avère pas anormale par rapport à d’autres années. En mai, on signalait également un cas dans le Loiret. En cette période où de nombreux chevaux vont s’acheminer vers Lamotte-Beuvron, cette alerte peut-elle porter à conséquence ?

En ce qui concerne le Loir et Cher, il s’agit du cas de chevaux  atteints au centre équestre de Nouan le Fuzelier. L’établissement a donné tous les détails sur l’évolution de la maladie (neuf sujets malades sur la trentaine que compte l’effectif) et signale que depuis une semaine aucun nouveau cas n’est apparu. « Nous avons fait tout le nécessaire (isolement strict, soins, prévention, désinfection des écuries et du matériel) sans oublier la fermeture des parcelles de prairies qui risquent d’avoir été contaminées. Nous avons également prévenu l’ensemble de la clientèle et nous sommes en relation avec la FFE concernant la marche à suivre» précise Anaïs Cottereau responsable du CE du Vieux Château. Elle explique ne pas savoir avec certitude où ses poneys, qui ont participé ici et à des concours et autre rassemblement dernièrement, ont pu contracter la maladie. Celle-ci n’apparaît en effet que de 3 à 14 jours après contamination. L’information s’est propagée comme d’ordinaire par le biais des réseaux et autres moyens de communication alors que la presse locale en faisait également écho. La FFE confirme à cette occasion que la gourme, certes contagieuse,ne fait pas l’objet de réglementation, ni d’obligation de déclaration concernant les foyers existants. Il n’est donc pas question de quarantaine ou d’annulation des rassemblements. Le Generali qui débute en fin de semaine n’est pas en péril. La surveillance est de mise ni plus ni moins, le risque zéro n’existant pas. « Comme lors de tout rassemblement, nous comptons sur la responsabilisation des intéressés et au respect des procédures en cas de suspicion » précise Mathias Hébert en charge de la communication à la FFE. 

Pour plus d'informations sur la gourme, consultez la fiche de l'IFCE, cliquez ici

Photo d'illustration

Catherine Roux

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 91 Philippe Mull et Alexis Goury

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr