Grippe équine : le RESPE appelle à la vigilance
samedi 05 janvier 2019

Nez cheval ambiance
Toux, jetage et hyperthermie sont les premiers symptômes de la grippe équine © Scoopdyga

Depuis mi-décembre, quatre foyers de grippe équine ont été relevés en France. Le Réseau d'épidémie-surveillance équine (RESPE) dresse un bilan de la situation et appelle à la vigilance.

Dans les Ardennes, le Pas-de-Calais, le Nord et à Paris, quatre foyers de grippe équine ont été recensés entre le 14 décembre et le 2 janvier tandis que plusieurs équidés ont montré des symptômes typiques tels que la toux, le jetage et l'hyperthermie. "Une enquête est en cours pour explorer un possible lien épidémiologique entre les cas situés dans le Nord de la France", indique le RESPE alors que tous les chevaux concernés dans cette région géographique ont fait récemment un déplacement dans le même pays ou en ont été importés. Dans certains des cas, l'animal malade évolue dans un effectif vacciné pour tout ou en partie. 

Compte tenu des mouvements survenus dans ces différents foyers avant l'apparition des symptômes et des potentiels contacts avec d'autres animaux pendant la période d'incubation, notamment lors de concours et autres rassemblements, du nombre de malade dans ces effectifs vaccinés ou partiellement vaccinés, et du caractère hautement contagieux de cette maladie, le RESPE incite à la mise en place de mesures de précaution. Pour les foyers confirmés, la désinfection est de mise, tant du matériel, des locaux et des vans et camions, tout comme comme la limitation du contact avec les chevaux infectés au personnel en charge des soins. De manière générale, éviter les déplacements et les rassemblements si ils ne sont pas nécessaires est encouragé afin de limiter la propagation des symptômes.