L’affaire du « cheval traîné par un van » : Equidia a enquêté

jeudi 27 juillet 2017

  • imprimer

Après avoir enquêté, Equidia révèle que le cheval apparaissant dans la vidéo où il est « traîné par un van » n'est pas maltraité, mais que le propriétaire agit dans le cadre d'une rééducation vétérinaire approuvée par un professionnel de la santé équine.

video capture largeL

Capture d'écran

Jeudi 27 juillet, Equidia indique que la vidéo, publiée lundi sur Facebook, n’est qu’une banale scène de rééducation et balaye au passage la théorie de maltraitance animale. On y voit un cheval un cheval trotter sur la route et attaché à un camion 2 places, et non un van comme l’ont titré les médias généralistes, roulant à très faible allure. Cette pratique, très utilisée dans le monde du trot, est généralement conseillée par les vétérinaires après une tendinite afin de redonner de la souplesse au tendon. Supprimée depuis, la vidéo prise par une automobiliste a été partagée 8000 fois et a créé l’indignation d’une partie de la toile n’hésitant pas à qualifier de maltraitance et irresponsable cet acte pourtant courant. Le chauffeur, Jacques Enos, éleveur et propriétaire du cheval installé à Morainville-Jouveaux depuis plus de 25 ans, a annoncé qu’il allait déposer plainte pour diffamation, apprend-on sur Equidia. Lire l'enquête de nos confrères ici

Si la pratique est courante, la mettre en oeuvre sur une route à une seule voie et où les voitures ne se croisent pas aurait très certainement moins ému les internautes. Nombreux d'entre eux ne sont d'ailleurs pas convaincus par les explications fournies par le propriétaire du cheval et son vétérinaire, et il est tout à fait normal que chacun se fasse son opinion... une fois les tenants et aboutissants de l'histoire démêlés. Parce que dans le fond, le plus marquant dans cette "affaire" ne serait-il pas les réactions, vives, rapides, dures et surtout très nombreuses émises à l'encontre d'un propriétaire qui n'avait pas eu la possibilité de s'expliquer ?

Mathieu Escoula

  • imprimer

0Commentaires

Géra B | 27/07/2017 18:11
ça a beau être une pratique courante et conseillée par les véto (qui devraient se mettre à de nouvelles méthodes) ça n'en resta pas moins dangereux. Car au volant le conducteur ne peut pas voir si le cheval a un soucis particulier, il peut glisser, il peut se déporter, puisqu'en rééducation il peut être pris par un soudain malaise, un coup de sang etc... il ne peut se manifester à personne et n'a d'autre chois que de tomber .... Il peut se faire percuter par un autre automobiliste, le camion lui même peut avoir un accident à l'avant, il peut devoir piler pour X ou Y raisons.... Non cette pratique a beau être vieille et connue du milieu, il faut s'adapter aux dangers actuels et passer à autrechose Nos routes, même en campagne sont bien plus fréquentées qu'autrefois et les conducteurs bien plus irrespectueux et imprudents.


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 82 Manuel Godin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr