La Luzerne

mercredi 25 avril 2001

  • imprimer

La luzerne est aujourd'hui très souvent utilisée dans l'alimentation du cheval. Bien choisie et donnée en bonne quantité, elle constitue un aliment intéressant à intégrer dans la ration, notamment pour les chevaux d'élevage.

La luzerne largeP

La luzerne est un aliment intéressant pour le cheval à condition de bien la doser. Photo: Anne-Sophie Flament

Comme le trèfle ou le sainfoin (qui était très utilisé dans le passé), la luzerne appartient à la famille des légumineuses. Le taux de protéines contenu dans la luzerne peut osciller entre 15 et 25 % en fonction de la période de l'année où elle est récoltée. Ces protéines qu'elle contient sont réputées de bonne qualité du fait de leur forte teneur en acides aminés indispensables et notamment en lysine, nutriment essentiel pour le poulain en croissance.Comme elle fixe l'azote de l'air, la culture de la luzerne ne nécessite aucun apport d'engrais azotés, ce qui contribue à limiter les risques de pollution par les nitrates.

Il est fréquent d'avoir des luzernes dont le taux de calcium est cinq fois supérieur à celui du phosphore, souligne le Dr Philippe Benoît. Cette caractéristique fait de prime abord de la luzerne un complément intéressant pour une ration constituée d'avoine et d'orge, dont le déséquilibre phosphocalcique est en faveur du phosphore.

Autre élément indispensable au cheval et contenu en grande quantité dans la luzerne : les fibres. Lorsqu'elle est donnée en granulés, elle permet de compléter facilement la teneur en fibres de la ration. Séchée (sous forme de foin) ou déshydratée, elle présente l'avantage d'apporter des fibres longues à mastiquer pour le cheval. Il existe également de la luzerne sous forme enrubannée.

Devant les difficultés d'approvisionnement en foin de qualité souvent rencontrées en France, le foin de luzerne, la luzerne déshydratée en brins longs ou la luzerne enrubannée offrent une alternative intéressante en remplaçant une partie du fourrage (pour ne pas apporter trop de protéines). Leur coût est cependant plus élevé que celui du foin de prairie.

Du fait de sa teneur élevée en protéines, la luzerne est à manier avec précaution car les excès de protéines sont néfastes pour le cheval. Ils provoquent des troubles digestifs avec émission de crottins bouseux, foncés et nauséabonds, à des risques de complications hépatiques, à des coliques, des fourbures ou des coups de sang.Attention aussi car la luzerne a en effet souvent été incriminée lors de contrôle antidopage positifs à la morphine. Il était en effet fréquent que la luzerne soit séchée dans des appareils ayant séchés auparavant de l'œillette, une plante naturellement riche en morphine. Des résidus de la substance se retrouvaient dans la luzerne, contaminant ainsi la plante.

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 82 Manuel Godin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr