Nouvelle enquête choc
mercredi 08 février 2017

abattage cheval
abattage cheval

Les associations Welfare (Protection mondiale des animaux de ferme) et AFAAD (Association en faveur de l'abattage des animaux dans la dignité) relaient aujourd'hui en France les résultats d'une terrible enquête menée par les associations suisse - Tierschutzbund Zürich, - et allemande - Animal Welfare Foundation - sur les conditions de transport, de détention et d’abattage des chevaux en Amérique du Nord et du Sud

Deux reportages vidéos sont publiés l'un tourné aux Etats-Unis et au Canada et l'autre tourné en Argentine et en Uruguay. Ce 2ème reportage en Amérique du Sud montre aussi des images tournées lors de raids dont on ne sait cependant pas s'il s'agit de courses officielles d'endurance ou pas. Les chevaux morts lors de ces courses et aussi lors des rodéos alimenteraient le circuit des abattoirs.

Pour mémoire en France une charte sur le bien-être équin avait été signée lors de l'édition 2016 du salon de l'agriculture (lire ici);

Il n'empêche que la France et l'Union Européenne sont concernées par ces pratiques américaines, non seulement par souci du cheval mais aussi des bonnes conditions sanitaires de leurs importations. Dans leur communiqué de presse WELFARM et l’AFAAD "demandent aux importateurs de viande chevaline de cesser tout approvisionnement ne respectant pas les standards réglementaires européens en matière de bien-être animal.Elles appellent également les distributeurs et les bouchers à être extrêmement vigilants quant à leurs approvisionnements en viande chevaline, surtout s’ils proviennent du continent américain...." Elles demandent aussi "un étiquetage obligatoire sur l’origine de la viande chevaline, comme cela existe notamment pour la viande bovine."

Voir le reportage en Amérique du Sud ici

Voir le reportage en Amérique du Nord ici

Commentaires


Dominique L | 09/02/2017 00:55
Bonjour.
Enfin. Tout arrive.
Après tant d'année d'ignorance, le Magazine L'EPERON s'intéresse enfin réellement à la maltraitance des chevaux.
Comme quoi, il ne faut jamais désespérer....
Nous saluons cette publication et nous vous remercions infiniment.
Très Cordialement.
Dominique Labis.
Président.
ASSOCIATION ETHIQUE DU CHEVAL.