Shiatsu
mercredi 30 janvier 2002

shiatsu
Christelle Perrot tient la queue et pousse sur le nerf sciatique pour le décontracter. Ph. C. Bigeon

Le massage qu'exerce par pressions le praticien shiatsu sur certaines zones du corps a pour objectif le bien-être physique et psychique de nos montures.

Christelle Pernot,ancienne responsable de centre équestre, a découvert le shiatsu en Grande-Bretagne, où cette technique de soins est largement développée. Immédiatement conquise, elle suit une formation de trois ans dans ce pays afin de devenir praticienne shiatsu. Depuis un an, elle exerce en France, où elle est une des pionnières de cette méthode. “Le shiatsu, c’est un peu comme de l’acupuncture sans aiguille. Avec les doigts et les paumes de la main, le praticien exerce des pressions sur les zones du corps correspondant au passage des méridiens énergétiques et sur les points d’acupuncture traditionnels. Il réalise également des étirements très doux destinés à faire circuler harmonieusement l’énergie dans les méridiens afin de délier les ligaments, les tendons et les muscles du cheval”, explique-t-elle

Non invasive, évidemment non dopante et très douce, cette méthode peut être employée sur n’importe quel cheval, à n’importe quel âge. “Les massages effectués sont absolument sans danger, souligne cette spécialiste. Nous ne touchons d’autre part jamais directement à la douleur. Ainsi, si un cheval souffre d’un antérieur, nous allons travailler sur l’antérieur sain, car il existe une symétrie des méridiens et des points d’acupuncture. Quant aux étirements, ils ne sont jamais réalisés en forçant. Notre rôle est de servir de “béquille” au cheval. C’est lui qui s’étire sur nous, comme il le souhaite et autant qu’il le souhaite.”

Légende photos: travail sur le méridien de la Vessie (qui parcourt l'ensemble du corps du cheval). Le praticien utilise d'abord la paume de la main puis les doigts en allant du haut vers le bas sur le postérieur.

La méthode connaît un certain nombre de contre-indications : pas de traitement sur un cheval qui a de la fièvre, qui est sous anti-inflammatoire, un cheval exténué. Certains effets secondaires (écoulement nasal, toux, yeux qui pleurent ,comportement inhabituel) peuvent être observés jusqu’à quarante-huit heures après une séance de shiatsu.le cavalier ou le propriétaire du cheval peut apprendre facilement quelques massages et étirements de base qu’il pourra effectuer pour offrir une séance de relaxation à son cheval ou intervenir si le problème se représente en l’absence du praticien.Attention, faire appel à un praticien shiatsu ne dispense pas des visites vétérinaires et le cavalier-propriétaire ne doit pas hésiter à prévenir son vétérinaire traitant lorsque cela lui semble utile. “Le shiatsu est une alternative supplémentaire pour soigner un cheval. Nous ne remplaçons pas les vétérinaires, ni le traitement médicamenteux prescrit, mais travaillons en complément”, pose Christelle Pernot.