Une crise bien gérée à Cesson Sévigné
mercredi 04 avril 2018

Atus d'Omonville et Arthur Le Vot
Atus d'Omonville et Arthur Le Vot © Coll

Le centre équestre de Cesson Sévigné en Ile et Vilaine voit le bout du tunnel après avoir été touché par un épisode de rhinopneumonie

" En rentrant du grand national de Royan on a eu un cheval, Atus d'Omonville qui a fait de la fièvre. Il n'avait alors aucun symptôme de la  rhinopneumonie et on l'a d'abord ctraité pour la piro mais il y a eu ensuite une dégradation neurologique de son état. On l'a alors immédiatement mis en quarantaine et  des analyses ont été faites sur tous nos chevaux. Il s'est avéré que les  chevaux qui étaient dans le même barn que Atos et qui revenaient aussi de Royan était aussi contaminés mais  heureusement sans aucun symptôme. Et ils n'ont pas été malades ensuite . " explique Marie Pierre le Vot.

Avec son mari Olivier, son fils Arthur et toute leur équipe , ils ont pris des mesures d'hygiène draconiennes "On désinfecte tout, matériel, boxes, on se change . On annulé tous nos engagements en concours  et aucun cheval n'est sorti de notre écurie." Grâce à cela l'épidémie a été contenue et endiguée. Elle ne s'est pas étendue aux autres chevaux de ce grand centre équestre mais malheureusement le 8 ans Atus d'Omonville dont l'état s'était considérablement dégradé a dû être euthanasié. "C'est très triste mais quelque part c'est Atus qui a sauvé les autres chevaux et qui a évité que l'épidémie se propage car s'il n'avait pas eu de symptômes on n'aurait sans doute pas détecté la rhino rapidement " se console Marie Pierre qui espère que cette épisode difficile sera bientôt complètement derrière eux. " Notre vétérinaire va à nouveau tester tous nos chevaux avant que l'on ne ressorte en concours car on ne se permettrait jamais d'aller sur un terrain avec un cheval malade."

La réactivité et la vigilance des Le Vot à Cesson Sévigné ainsi que l'alerte diffusée par leur vétérinaire au RESPE ont permis d'éviter une possible épidémie . N'hésitez pas à consulter régulièrement le site du RESPE pour être informé de la situation en cours sur les virus et surtout déclarez vous aussi vos chevaux malades via le dispositif VIGI respe.