Buddy Banks en toute décontraction
dimanche 13 mars 2016

Buddy Banks
Buddy Banks © Paris Turf

Temps fort de la réunion disputée à Auteuil ce dimanche 13 mars, le Prix Duc d’Anjou, groupe III, regroupait dix steeple-chasers âgés de 4 ans, sur la distance de 3500 mètres. Sagement monté par Arnaud Duchêne, Buddy Banks s’est imposé en toute décontraction.

Guillaume Macaire était bien armé dans l’édition 2016 de ce Prix Duc d’Anjou, puisqu’il présentait les trois favoris de la course. Si Politikar (7 – Kévin Nabet) et Punch Nantais (1 – Bertrand Lestrade) se sont montrés assez décevants, Buddy Banks (2 – Arnaud Duchêne) a quant à lui fait grosse impression. Longtemps vu parmi les derniers, ce fils de Saint des Saints s’est vivement rapproché dans le tournant final. Il a facilement pris le meilleur à l’entrée de la ligne d’arrivée, et n’a plus été rejoint, s’imposant en toute décontraction. Il permet ainsi à son entraîneur de renouer avec la victoire dans ce groupe III, qu’il n’avait plus remporté depuis 2008 (il s’agissait de Santa Bamba, déjà pour la casaque Détré).
Arnaud Duchêne, le jockey lauréat, a déclaré : « Il le fait comme un cheval qui aurait dû gagner le Congress. Mais je vous avoue que ce jour-là, c’est moi qui avais perdu la course, car j’avais été influencé par mes mauvais choix. Cette année, le cheval a montré le matin qu’il était très bien. Il a pris beaucoup de maturité, et même s’il reste un peu coquin avant le départ, il a vraiment de la qualité. C’est un sujet qu’il ne faut pas contrarier, il faut donc faire le passager clandestin avec lui. Là, j’ai senti qu’il valait mieux attendre à l’arrière, donc j’ai appliqué cette technique. Il n’a fait aucun effort, et je vous avoue qu’il avait encore pas mal de ressources après le franchissement de la dernière difficulté. Cela laisse donc augurer de très bonnes choses. »

 

König Drive (3 – David Cottin) a galopé dans le groupe de tête. Il s’est très bien comporté jusqu’au bout pour s’emparer de l’accessit d’honneur. Constant figurant au sein du peloton, Roi Mage (4 – Régis Schmidlin) a fourni un bon effort final pour prendre la troisième place.

Toute l'info des courses est sur www.paris-turf.com