Le prix de l'Arc de Triomphe, de nouveau distingué
jeudi 31 janvier 2019

Illustration Qatar Prix Arc de Triomphe
Déjà nommée meilleure course du monde en 2015 et 2017, le prix de l'arc de triomphe a de nouveau été distingué en 2018 © Scoopdyga

Pour la troisième fois en quatre années, le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe a reçu le titre de meilleure course au monde en 2018 dans le classement établi par Longines. La cérémonie au cours de laquelle le classement a été révélé s’est déroulée, mercredi 23 janvier à Londres en présence d’Édouard de Rothschild, président de France Galop, qui a reçu le trophée.

Dans le cadre de leur partenariat, la marque horlogère Longines et la Fédération internationale des autorités hippiques ont créé toute une palette de récompenses à destination des courses, des jockeys et des hommes et des femmes qui font vivre la filière au quotidien. Le Prix de la meilleure course du monde a ainsi été créé en 2015. Dès cette première année, le Prix de l'Arc de Triomphe s'était distingué. Hormis l'année suivante, où la récompense avait été attribuée à la Breeders Cup, la course française truste toujours le haut du podium puisqu'elle elle a de nouveau été mise à l'honneur en 2017 et en 2018. 

« Cette classification est établie par des handicapeurs internationaux en fonction des performances des meilleurs chevaux de courses du monde », précise le communiqué de Longines et de la Fédération Internationale des Autorités hippiques. La moyenne de la valeur (le poids que le cheval doit porter en fonction de ses performances) des quatre premiers chevaux à l'arrivée sert à déterminer celle des courses. Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe remporté par la tenante du titre Enable a ainsi atteint un rating de 125 livres (soit 56,6 kilos). Le Prix Ganay (Gr1), dont l’allocation avait été doublée à l’occasion de l’inauguration de ParisLongchamp, fait également partie des dix premières courses du monde sur gazon avec un rating de 122,25 livres, qui le place en quatrième position en Europe. Il faut dire que son lauréat, Cracksman, est en effet le meilleur cheval de l’année sur l’hémisphère Nord, ex-aequo au classement mondial avec l’australienne Winx, qui n’est jamais sortie de ses frontières.