Criquette Head : "Faire le tour du monde en bateau"
jeudi 25 janvier 2018

Christiane Head
Après 40 ans passés sur les pistes tous les matins, Criquette arrête... © Scoopdyga

L'annonce a été aussi soudaine que l'émotion a été vive : Christiane Head met fin à sa carrière d'entraineur après 40 ans d'activité couronnée par un palmarès tout bonnement incroyable. Ses derniers partants seront présentés les 26 janvier et 1er février...

Le palmarès de Christiane Head parle pour elle. Avec trois victoires dans l'Arc de Triomphe, trois victoires dans le Prix de Diane, deux victoires dans la Poule d'essai des poulains, sept (!) dans celle des pouliches, trois victoires dans le Prix Vermeille, six dans le Saint Alary et des gagnants partout dans le monde, celle que tout le monde connait sous le nom de Criquette n'a plus rien à prouver. 

Et pourtant, lors de son installation en septembre 1977, rien n'était gagné pour "la fille d'Alec". Avec Myriam Bollack-Badel, elles sont les deux premières femmes de l'histoire des courses françaises à obtenir leur licence cette année là. Il ne faudra pas attendre bien longtemps pour que Criquette réussisse au plus haut niveau. Dès 1978, elle signe sa première victoire en Groupe I, c'était dans le Prix de l'Abbaye de Longchamp avec une jument de 2 ans : Sigy. Derrière, Criquette peut compter sur un incroyable porte-drapeau pour ses écuries et son entrainement avec Three Troikas, qui lui offre la victoire dans le prix de l'Arc de triomphe un après s'être installée. Elle devenait ce jour là la première femme à remporter un Arc, et est toujours la seule à ce jour. Puis les écuries grandissent, jusqu'à 200 chevaux, appartenant aux plus grandes casaques ; elle collabore avec les meilleurs jockeys et remporte les plus belles courses. Mais elle ne manque jamais non plus de saluer les qualités de son personnel d'écurie, sans qui rien ne serait possible ! Jusqu'au bout, Criquette aura fait vibrer le public, notamment grâce à Trêve, qui signait l'exploit de deux victoires consécutives dans l'Arc en 2013 et 2014, tentant même un triplé (en vain...) en 2015. 

L'envie de partager

Ce qui caractérise Christiane Head, outre son talent et sa réussite, c'est sa générosité. Les portes de son établissement étaient toujours ouvertes. Au public, aux parieurs, aux passionnés, aux journalistes... A tous ceux qui aimaient, comme elle, les chevaux et qui avait envie de partager cette passion. Comme elle aime le rappeler "sans public et sans chevaux, il n'y pas de courses de toute manière !". Avec cette fin de carrière, c'est une véritable page de l'histoire des courses qui se tourne... Mais Criquette a déjà les yeux rivés sur la suite : "Je suis dans ma 70e année, il est temps de dire stop. Ca me laissera plus de temps pour m'occuper du haras, et puis je rêve de faire le tour du monde en bateau...". Si Criquette se jette à l'eau et prend sa retraite, elle gardera malgré tout des chevaux, qu'elle prendra plaisir à mettre à l'entraînement chez d'anciens confrères.