Saint-Cloud : les femmes à l'honneur

lundi 24 octobre 2016 - Île-de-France

  • imprimer

Inédit et historique : c'est bien ce qu'était le Grand Prix des Femmes Jockeys, support de Quinté+, qui s'est couru dimanche 23 octobre à St-Cloud. Dans un milieu où les femmes ont une place de plus en plus grande, cette épreuve qui leur était réservée montrait la volonté des institutions de leur donner des débouchés alléchantes en courses, et d'accroitre leur notoriété.

Pauline Dominois et Djiguite largeL

Scoopdyga / MARTINI Jean-philippe

Pauline Dominois, heureuse après avoir passé le poteau en tête associée à Djiguite

Les 18 chevaux au départ de la 3è course de la réunion de Saint Cloud était hier associés à des femmes jockeys. Si les courses réservées aux femmes ont vu le jour il y a plusieurs années, grâce à la volonté d'Edouard de Rotschild,  c'était la première fois de l'histoire que le Quinté dominical était réservé à la gent féminine. Nathalie Desouter, Delphine Santiago, Pauline Prod'homme... Nombreuses d'entre elles possèdent déjà un palmarès fourni et sont connues des parieurs. La victoire est finalement revenue à Pauline Dominois, en selle sur Djiguite. Fort de sa récente 4è place dans un quinté sur la piste fibrée de Chantilly, ce pensionnaire de David Smaga était logiquement annoncé favori. Le fils de Makfi a répondu aux attentes. Après l'avoir fait patienter en 5è ou 6è position pendant le parcours, Pauline Dominois l'a sollicité et le cheval a répondu présent : en tête à 200m du poteau, il a soutenu son effort et s'est facilement imposé.

Âgée de 23 ans, gagnante maintenant de 73 courses, Pauline inscrit son nom dans l'histoire en remportant le premier Quinté+ exclusivement réservé aux femmes. Un doublé pour pour la jeune fille qui remporte par la même occasion le premier Quinté de sa carrière ! Elle marche donc dans les pas de Martine Kosciusko-Morizet, première femme à disputer une cours d'obstacles en France en 1972, de Myriam Bollack-Badel, première à obtenir une licence d'entraineur public en 1975 (elle sera rejoint 4 ans plus tard par Christiane Head-Mareek) ou encore d'Amélie Foulon, première à remporter un groupe (Grand Prix de Vichy, Gr II), l'année dernière.

Comme la gagnante le soulignait au micro d'Equidia, la place des femmes dans le milieu évolue favorablement au fil du temps, mais l'égalité est loin d'être atteinte. Entraineurs et propriétaires font d'avantage confiance aux hommes, qu'ils estiment notamment capables de pousser avec plus de force dans les arrivées. Qu'à cela ne tienne, les femmes ont pour elles la sensibilité et la finesse. Pauline en a d'ailleurs fait preuve hier en offrant un parcours parfait à sa monture, lui cachant l'effort le long de la corde !

Myriam Rousselle

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 82 Manuel Godin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr