Prix de France : la plus belle victoire de Bélina Josselyn
dimanche 11 février 2018

Arrivée Grabnd Prix de France 2018
Bélina Josselyn (à l’extérieur) finit la plus vite et domine Bold Eagle (à la corde) et Propulsion (au centre), s'offrant la plus belle victoire de sa carrière © Scoopdyga

En quête d’un triplé dans la deuxième étape de la Triple Couronne, Bold Eagle a livré une grosse performance mais le fils de Ready Cash n’a rien pu faire face au rush final de Bélina Josselyn qui remporte son premier Groupe I. Sans démériter, Propulsion termine troisième.

C’est décidément la grande forme pour Jean-Michel Bazire. Non content d’avoir décroché son 19ème titre de Champion de France des drivers (Sulky d'Or), le natif du Mans est également en route vers un nouveau record, celui du nombre de victoires d’un entraîneur au cours du meeting d’hiver. Sa ballerine Bélina Josselyn lui offre son 51ème succès dans le Grand Prix de France, grand temps fort de la réunion de ce dimanche 11 février à Vincennes Hippodrome de Paris. Devant cinq Miss France venues spécialement pour admirer le spectacle, la fille de Love You est venue prendre le meilleur sur Bold Eagle qui avait pris ses responsabilités en venant relayer Wild Honey en tête dans la plaine. Toujours devant dans la montée, Franck Nivard attend l’attaque de son grand rival Propulsion, lauréat sur ce parcours du Grand Prix de Bourgogne. Dans le sillage de Billie de Montfort, Örjan Kihlström décale Propulsion qui se porte à la hauteur de Bold Eagle à l’intersection des pistes, ramenant du même coup Ringostarr Treb et Bélina Josselyn qui lui emboîte le pas. A la sortie du tournant final, le double tenant du titre repart de plus belle et semble parti pour la gloire, d’autant que Propulsion ne parvient pas à le rattraper.

Mais lancée en pleine piste par Jean-Michel Bazire, Bélina Josselyn termine en trombe. Mètre après mètre, l’alezane volante refait son retard et dans un ultime coup de reins, vient ajuster d’un tout petit nez Bold Eagle, deuxième pour la sixième fois d'affilée. « Je n’ai pas eu un mauvais parcours, analysait Jean-Michel Bazire au micro d’Equidia. On est descendus vite et ça s’est calmé en haut. Gaby (NDLR : Gelormini, le driver de Ringostarr Treb) allait bien, j’ai lancé "Bélina" et elle s’est bien allongée pour finir. Elle a un peu tiré sur sa droite et je n’étais pas sûr de gagner. Mais elle l’a fait. C’est la cerise sur le gâteau. Elle était mieux qu’avant le Prix d’Amérique. On s’est peut-être plantés de 15 jours (rires). Je n’avais jamais gagné le Prix de France en tant qu’entraîneur. Ca revêt une saveur particulière. » Dans un temps canon (réduction kilométrique de 1’10’’2, sachant que le record de vitesse est de 1'09"08), Bélina Josselyn enlève ainsi la deuxième étape de la Triple Couronne devant Bold Eagle et Propulsion qui termine tout près. Briac Dark et Ringostarr Treb complètent l’arrivée.