Un salon de l'agriculture placé sous le signe de la politique
mardi 06 mars 2018

Salon de l'agriculture 2018
Le commissaire européen, Pierre Moscovici et Frédéric Bouix, délégué général de la FFE, ont pu échanger au sujet de la TVA © FFE

La Fédération Française d’Equitation (FFE) a représenté ses 9 000 adhérents à l’occasion des neuf jours du Salon international de l’agriculture de Paris. Si le poney-club éphémère installé au sein du hall équin a permis de sensibiliser les nombreux visiteurs aux atouts et bienfaits des activités équestres, l'un des enjeux principaux étaient bien la représentation institutionnelle des clubs auprès des nombreux élus et personnalités politiques.

Le Salon international de l’agriculture de Paris, vitrine de l’agriculture française, a permis de sensibiliser les pouvoirs publics, non seulement aux atouts de l’équitation en France mais également aux difficultés juridiques et fiscales rencontrées par les établissements équestres. 

Tout au long des neuf jours du Salon, les rencontres avec les élus et représentants nationaux et européens se sont succédées. Les équipes de la FFE ont notamment remis le dossier de présentation de l’équitation en France au président de la République, Emmanuel Macron, lors de sa visite officielle samedi. Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert a notamment pu être alerté sur les atouts, les enjeux et les difficultés de la filière équestre. Le commissaire européen Pierre Moscovici et le délégué général de la FFE, Frédéric Bouix ont échangé au sujet de la TVA en particulier sur la récente proposition de la Commission européenne sur la politique des taux. Ce Salon fut également propice aux échanges notamment avec Martine Leguille-Balloy, députée de Vendée et présidente du groupe Cheval de l’Assemblée nationale, Jean Arthuis, ancien ministre et député européen à l’initiative du groupe d’amitié Cheval au Parlement européen, Jean-Pierre Vogel, sénateur de la Sarthe et membre du groupe Cheval au Sénat et d’Anne-Catherine Loisier, sénatrice de Côte-d’Or qui fut jusque récemment présidente du groupe Cheval du Sénat. De même, la FFE a reçu notamment la visite d’Eric Andrieu, député européen, de Corinne Feret, sénatrice du Calvados, de Michel Dantin, député européen et maire de Chambéry, Angélique Delahaye, députée européenne et maire de Saint-Martin-le-Beau et de la députée des Hauts-de- Seine, Laurianne Rossi. On ne peut évidemment que se réjouir de ces dialogues, qui permettent d'alerter les autorité sur l'état de la filière en France, mais de nombreuses démarches ont été déjà été faites ces dernières années, notamment au sujet d'un retour à un taux de TVA réduit, sans changements concrets pour le moment malheureusement...