Attelage de tradition : retour à Cuts !
mardi 15 mai 2018

Affiche Cuts
Rendez-vous ce week-end dans l'Oise pour un défilé de voitures anciennes.

Le concours international d’attelage de tradition de Christian et Antoinette de Langlade aura lieu les 19 et 20 mai prochains. On a compté jusqu’à 15 000 personnes à Cuts certains dimanches sur cet événement : une vraie ferveur populaire autour des voitures anciennes et des équipages en tenue d’époque… ou presque !

Les 19 et 20 mai prochains, rendez-vous une nouvelle fois à Cuts : la plupart des pays européens seront représentés, un Américain également, et 50 attelages sont sélectionnés. Ils sont tous différents, de tous les styles, plus ou moins chics, plus ou moins champêtres, tirés par des poneys, des chevaux de sang ou des ânes. Cuts est un véritable défilé de mode Belle Epoque, ainsi qu'une présentation des races européennes de poneys et de chevaux. Christian et Antoinette de Langlade, qui ont créé l’association française des attelages de tradition, constituent un musée
éphémère qui vient souligner la suprématie française de l’époque. « On remet à l’honneur les voitures de la fin du 19e siècle et du début du 20e. Les plus belles étaient françaises et les constructeurs renommés comme Binder, Muhlbacher, Guiet, Bellevalette étaient copiés partout », rappelle Christian.

Demi-tonneau, dog cart, petit duc, phaeton, break wagonette, spider, break de chasse et les plus prestigieuses, les coaches… Ces voitures seront attelées à un, deux, quatre et, ce qu’on ne voit plus ailleurs, en tandem, en arbalète, à l’unicorne… Chacune de ces voitures avait sa fonction, son originalité. Les positions du cocher et du propriétaire, leurs signes et habitudes, tout était codé. Chaque détail a un sens, expliqué au micro par le maître de maison. Le samedi après-midi, tous les attelages passent à la toise pour la présentation sur le parvis du château. Les juges sont stricts, analysent l’harmonie entre le véhicule, les chevaux, les équipages, la réalité historique de la restauration, la qualité du harnachement et l’état des voitures, qui doivent faire les épreuves sportives du lendemain. Après la promenade du dimanche matin, place à l'épreuve de maniabilité l'après-midi. On comprend alors qu’il faut être bon meneur et très habile pour passer entre les plots dans le temps imparti et éviter que les balles ne tombent. Entre promenade et épreuve, il aura fallu frotter, briquer et faire briller pour être impeccable à l’entrée de la carrière, devant le public nombreux et les amis.

Cuts est l'endroit idéal pour pique-niquer, prendre des photos, discuter avec les meneurs et faire des emplettes (brocanteur, matériel d’équitation, chapelier, bottier, livres d’art) ...Une jolie sortie en somme!