Les Bleus 4e après le marathon
samedi 26 août 2017

Benjamin Aillaud
Benjamin Aillaud est désormais aussi 7e du provisoire en individuel © PSV

Belle performance des meneurs tricolores ce samedi à Göteborg lors du marathon. Benjamin Aillaud, Thibault Coudry et Anthony Horde ont doublé les Suédois et pointent désormais en 4e position de ce championnat d'Europe derrière les grands favoris : les Allemands, les Belges et les Néerlandais. Il reste la maniabilité programmée demain

Alors que l'affluence au stade Ullevi est décevante depuis mardi, c'était la folie au Slottsskogen City Park pour le marathon de l'attelage à 4 Chevaux. Les organisateurs annonçaient 40 000 spectateurs et on ne devait en effet pas en être loin. L'entrée gratuite, la programmation un samedi et le bon aménagement du site ont évidemment joué en faveur de cette spectaculaire épreuve, mais c'est chouette pour les meneurs qui ont besoin de faire connaître leur discipline.

Les vingt et un attelages en lice ont tout donné sur les 7 km du routier, organisé en pleine ville, puis sur les huit obstacles du marathon dans ce splendide parc très arboré et plein de dénivelés. Avec 102,88, c'est le Suisse Jérôme Voutaz qui a remporté cette épreuve avec brio. Les Bleus, 5e après le dressage, ont, eux, gagné une place au classement général par équipes grâce à leurs prestations : 112,39 pour Benjamin Aillaud (7e en individuel avec un total de 160,76), 114,34 pour Thibault Coudry (15e ind. avec un total de 174,22 sur les deux tests) et 115,31 pour Anthony Horde (17e ind. avec un totale de 179,02). "J'ai demandé ce que je peux actuellement demander à mes chevaux. Ils ont bien travaillé. On est passés partout exactement où on voulait et il n'y a pas eu de fautes de trajectoires", commente Benjamin.

"Il faut qu'on sorte deux sans-faute demain !" 

"C'est une bonne journée. Ce ne sont pas encore des tours parfaits, des choses peuvent encore être optimisées car ces attelages sont en pleine évolution, mais les trois meneurs les ont bien géré, souligne avec satisfaction Quentin Simonet, le chef d'équipe. Thibault et Benjamin font malheureusement deux tombants qui leur coûtent un peu cher, mais ils ont bouclé leur marathon dans un bon rythme. Et nous avons bien fait de préserver un des deux timoniers de Benjamin sur les deux derniers marathons, car ce sont eux qui encaissent le plus et ça l'a aidé aujourd'hui. Quant à Anthony, il perd malheureusement du temps sur le n°3, mais c'était bien aussi."

Les Bleus peuvent-ils espérer une médaille demain grâce à la maniabilité ? "A priori non, mais conserver notre 4e place est en revanche entre nos mains. Il faut qu'on sorte deux sans-faute dans le temps car les Suédois, qui sont bons dans ce test, nous talonnent, explique Quentin Simonet. A nous de rendre la copie la plus parfaite possible ! Ce qui est sûr c'est que ça progresse car malgré un dressage décevant et un bon marathon qui reste toutefois perfectible, nous sommes à seulement 12 points du podium dominé par les Allemands, les Belges et les Néerlandais." Réponse demain après la dernière épreuve programmée à 10h15 au stade Heden. "S'ils font un maniabilité facile, ce sera plus difficile pour nous... Si elle est très sélective, on peut tirer notre épingle du jeu", lance avec plein de détermination Benjamin Aillaud.