L'élevage d'Hulm fait confiance à la jeune génération
mercredi 06 décembre 2017

Ditcho d'Hulm
Ditcho d'Hulm © Coll.

Le jeune complétiste français Alexis Goury, qui a impressionné cette saison en se classant notamment 3e du CCIO 3* de Boekelo, va pouvoir compter dès la semaine prochaine sur une jeune recrue de choix. Ditcho d'Hulm, élevé par la famille Boisselier, rejoint son piquet.

A 22 ans, Alexis Goury (voir l'émission On Passe A Table qui lui était consacrée ICI) peut déjà se targuer d'un beau palmarès. Champion d'Europe Jeunes Cavaliers par équipes et médaillé de bronze en individuel en 2016, le complétiste a confirmé cette année, et a terminé la saison en s'emparant de la troisième marche du podium du difficile CCIO 3* de Boekelo, au nez et à la barbe de couples bien plus expérimentés. 

Des performances qui lui ont permis d'être remarqué par des élevages reconnus, à l'instar de l'élevage d'Uhlm. Ditcho d'Hulm, un hongre qui va prendre 5 ans, rejoindra ainsi la semaine prochaine les écuries du jeune cavalier. "C'est un cheval auquel nous croyons beaucoup, et comme mon beau-père (Michel de Chateauvieux, président du syndicat des propriétaires de Piaf de B'neville, qui avait repéré Astier Nicolas et lui avait acheté le cheval, ndla) il y a quelques années, nous avons cherché un jeune cavalier que nous pensons être l'avenir du sport pour lui confier Ditcho", explique Mathieu Boisselier. Le jeune cheval présente de belles origines puisque que son père Mighty Magic a été sacré vice-champion du monde des 6 ans puis champion du monde des 7 ans sous la selle de l'Allemand Andreas Dibowski, et sa mère O'Hara du Cazala n'est autre qu'une fille du célèbre I Love You

Du haut de ses 1,69m, Ditcho semble posséder toutes les qualités d'un cheval pour le très haut-niveau, bien qu'il soit encore très vert dans le travail : "C'est un poulain que nous avons économiser pour le laisser grandir. Il vient tout juste d'être débourré". Michel Asseray, directeur technique adjoint chargé du concours complet, apprécie beaucoup le cheval tout comme Alexis, qui l'a essayé pendant les Etoiles de Pau et à qui "il a immédiatement plu"

Si il n'y a pas d'objectifs fixés à court terme pour ce nouveau couple, Mathieu Boisselier se prend déjà à rêver à une autre belle histoire olympique : "Le but est de valoriser Ditcho au maximum. Faire le Mondial du Lion des 7 ans puis courir les grosses épreuves et pourquoi pas finir à Paris comme Astier à Rio avec le cheval de Michel !". 

Commentaires


MATHIEU B | 06/12/2017 17:15
C'est bien pour çà mon cher Paul que l'article parle de rêve et non de réalité mais c'est le propre de tous les éleveurs de rêver non?

PAUL D | 06/12/2017 11:56
Restons calme, parler déjà d'un destin à la Piaf de B'neville et des JO de Paris pour un cheval tout juste débourré, c'est pour le moins très prétentieux voire surréaliste.Sachons raison garder, et souhaitons toutefois que ce "crack" soit cité au moins une fois encore dans cette rubrique pour de réelles performances.