L’excellent Chipmunk FRH passe sous la selle de Michael Jung
jeudi 07 février 2019

Chipmunk FRH Julia Krajewski CCE Tryon 2018
Julia et Chipmunk étaient particulièrement connus pour la qualité des reprises de dressage qu'ils présentaient en compétition © Scoopdyga

Michael Jung intègre une nouvelle recrue à son piquet. Le maître allemand a récemment accueilli le hanovrien Chipmunk FRH, auparavant sous la selle de sa compatriote Julia Krajewski. 

Satisfait d'accueillir sa nouvelle monture, Michael Jung s’est exprimé sur ces réseaux sociaux. « Comme tout le monde l’a probablement déjà lu hier, j’ai un nouveau cheval de talent dans mes écuries. Quand j'ai appris à la fin de l'année dernière que Chipmunk ne pouvait malheureusement pas rester avec Julia, mais qu’il y avait des possibilités de le garder pour l'Allemagne et pour moi, j'ai fait en sorte que cela se concrétise. Au final, je dois cette réalisation au soutien de nombreux propriétaires et de mon excellent partenaire Fischer, qui construit notre avenir. C'est quelque chose de complètement nouveau pour moi d'obtenir un cheval "fini", car comme tout le monde le sait, je m’implique beaucoup dans la formation de mes chevaux. Je remercie Julia pour les excellentes et longues années de formation qu’elle lui a déjà apporté et je suis curieux de savoir ce qui nous attend, Chip et moi, ces prochaines années. », a déclaré le multi-médaillé de concours complet. 

Attristé par le départ du hongre bai de onze ans, Julia Krajewski a elle aussi partagé ses sentiments avec sa communauté. "Après six années pleine de succès ensemble, le contrat que j’avais avec le propriétaire a expiré, et n’a pas été renouvelé par ce dernier pour des raisons personnelles (que je peux comprendre). Il a été décidé de vendre Chipmunk, et après plusieurs mois émotionnellement très chargés, j’ai finalement perdu ce cheval si spécial… J’ai acquis Chip alors qu’il avait quatre ans, puis avons progressé ensemble, de nos premiers entraînements de cross jusqu’à notre victoire au championnat national des cinq ans, nos performances dans le CCI 3* de Bramham et le CHIO d’Aix-la-Chapelle, et les Jeux équestres mondiaux de Tryon l’année dernière. Je me souviendrai de ce cheval gentil, intelligent, aussi courageux que sensible, qui a toujours donné le meilleur et a tant fait pour nous rendre fiers. Et bien que je sois très triste de le voir partir, je suis reconnaissant pour tous ces petits et de grands moments que l’on a partagés, et je lui souhaite une vie très heureuse avec son nouveau cavalier”.