Mondial du Lion : Halliday fait une sortie remarquée dans les 6 ans
vendredi 19 octobre 2018

Yannick Dirou et California d'Horset
Yannick Dirou et California d'Horset ont signé la meilleure performance française au dressage et occupent pour le moment la septième place de l'épreuve. © Aurélie Covini

C’est sous un soleil radieux qu’a eu lieu cette deuxième journée du dressage du Mondial du Lion d’Angers. Après ce premier test, la tête est détenue par les Etats-Unis, suivie de la Grande-Bretagne.

Dans les 6 ans, l’Américaine Elisabeth Halliday-Sharp associée à l’étalon irlandais Cooley Moonshine (Cobra x Kings Masters) a conservé le leadership obtenu jeudi avec une note de dressage de 22.4 points (77,57%). Millie Dumas, la jeune Britannique, conserve aussi la deuxième place obtenue hier avec 23.3 points (76,74%). Elle aussi monte une jument irlandaise : Universal Cooley (VDL Arkansas x Maltstriker). Une autre Britannique habituée du Mondial, Kitty King, est venue modifier le classement provisoire avec son hongre Selle Français Cristal Fontaine (Chef Rouge x Griot de Mara). Elle pointe au troisième rang provisoire avec 25,4 points. Le SF s’affiche aussi à la quatrième place grâce à Coup de Cœur Dudevin (Top Gun Semilly x Le Prince des Bois) associé à l'un des favoris de cette compétition : l’Australien Christopher Burton. Avec 25,8 points, il est ex-aequo avec la récente championne du monde par équipe, Piggy French (Grande Bretagne) qui montait un autre cheval irlandais, Emerald Jonny (Waldo Van Dungen x Rubels).

La championne de France en embuscade

La meilleure performance française dans cette épreuve des 6 ans est à mettre au crédit de Yannick Dirou et California d’Horset (Soliman de Hus x Trophee du Rozel), déjà championne de France des 6 ans. Elle pointe en embuscade à une honorable septième place.  Le Français n’était pourtant pas complètement satisfait de cette performance : « Je suis satisfait et en même temps je reste un petit peu sur ma faim. La jument est en chaleur et de ce fait elle est un peu plus derrière le cavalier. J’ai dû laisser passer quelques instabilités et c’est vrai que j’attendais mieux car c’est une jument qui est capable de vraiment très bien dresser. Elle a été régulière toute l’année mais c’est vrai que le Mondial c’est un autre environnement, on évolue sur de l’herbe tandis que les chevaux sont plus habitués au sable. Après il n’y a pas de grosses fautes, nous sommes dans le coup pour la suite. Demain (pour le cross, ndlr) c’est un autre sport. C’est une jument qui a une grande envergure donc je ne suis pas inquiet d’autant qu’elle est déjà venue courir ici plusieurs fois des épreuves Cycles Classiques », confiait Yannick Dirou qui a déjà participé au Mondial avec la demi-sœur de California, une certaine Tacoma d’Horest (Sandreo), qui se classait quatrième par équipe lors des JEM de Tryon sous la selle japonaise de Kazuma Tomoto.

Les six ans ont rendez-vous samedi matin dès 10h30 sur un cross magnifique qui risque, comme d'habitude, de bouleverser ce classement très provisoire.

Les résultats complets