Mondial du Lion : Kitty King, reine des 6 ans
dimanche 21 octobre 2018

Yannick Dirou et California d'Horset
Réguliers tout au long des trois tests, Yannick Dirou et California d'Horset ont terminé avec une belle cinquième place © Images'Inn Photographies / Eric Knoll

C’est finalement la Britannique Kitty King qui s’est imposée dans Le Mondial du Lion d’Angers des 6 ans avec un cheval français Cristal’Fontaine. 3ème avant l’ultime épreuve de saut d'obstacles, elle a réalisé un parcours parfait tandis que les deux leaders ont écopé d’une barre permettant à une autre Britannique, Piggy French, de s’adjuger la 2ème place.

L’Américaine Elisabeth Halliday-Sharp associé à l’étalon irlandais Cooley Moonshine (Cobra x Kings Masters) qui était en tête depuis le dressage conserve une belle 3ème place grâce à son avance : « En arrivant en piste, j’ai senti mon cheval un peu surpris et gêné par le changement de sol après le paddock », notait l’Américaine qui n'est pas parvenue à éviter une faute.

Piggy French (Grande Bretagne), récente championne du Monde lors des JEM de Tryon, montait elle aussi un cheval irlandais, Emerald Jonny (Waldo Van Dungen x Rubels) et réalise la parcours parfait, lui permettant de remonter de la 5ème à la 2ème place.

Mais la grande gagnante de ce Mondial du Lion des 6 ans est une autre habituée de cette compétition : Kitty King, qui avait déjà remporté le titre dans les 7 ans en 2011 avec Zidan, monture avec laquelle elle était aussi 3ème à 6 ans l’année précédente. Cette année, c’est avec un Selle français, Cristal'Fontaine (Chef Rouge x Griot de Mara), né chez Clemence Duconge à Lussas Et Nontronneau (24) que la Britannique s'est imposée cette année  : « Je savais que mon cheval était un bon sauteur, il a d’ailleurs été finaliste à Fontainebleau en CSO lorsqu’il avait 4 ans et j’étais plutôt confiante sur ce test. Mais quand je suis arrivée au paddock, je l’ai vraiment senti bien. Je l’ai peu fait sauter avant d’aller en piste, contrairement à ce qu’on avait programmé avec mon coach de CSO qui ne pouvait pas être là. En piste il a été formidable. Il n’a pas été impressionné par le public ni par l’éblouissement des obstacles et il était 100 % avec moi, dans la confiance et l’équilibre », expliquait Kitty King  ravie, et qui juge désormais son cheval prêt pour tourner au niveau 2*.  

La championne de France se distingue

La meilleure performance française de cette épreuve des 6 ans reste celle de Yannick Dirou et California d’Horset (Soliman de Hus x Trophee du Rozel). La championne de France des 6 ans a progressé dans le classement pour obtenir une très belle 5ème place au général malgré un point de temps dépassé à l’obstacle. « Je suis très très heureux de ce championnat. Il y avait un lot de chevaux de 6 ans de très grande qualité même si je reste un peu déçu de mon dressage pour lequel je sais qu’elle aurait pu faire un peu mieux. J’étais confiant pour ce parcours d’obstacles car elle a fait de nombreux sans-faute cette saison. Je n’ai pas voulu prendre de risque en serrant certaines courbes, cela me coûte une place, mais je préfère prendre un point de temps que de faire une faute. Le contrat est complètement rempli. Maintenant elle a bien mérité des vacances  », confiait Yannick Dirou en sortie de piste. Son objectif sera de revenir l’an prochain pour courir le mondial des 7 ans, n’excluant pas pour autant une possible mise sur le marché de la jument entre temps.

Les autres Français n’ont pas démérité dans les 6 ans, notamment Luc Chateau qui termine à la 11ème place au général avec Cocorico de l’Ebat (Propriano de l’Ebat x Papillon Rouge) grâce à un sans faute à l’hippique qui lui permet de remonter de neuf places. « C’est ma première participation au Mondial, et j’en suis ravi, de surcroît avec un cheval né à la maison et dont j’ai monté les deux parents. Toute ma famille est venue me supporter et c’est vraiment extraordinaire que de pouvoir participer à une telle compétition », confiait samedi Luc Château, déjà très heureux du comportement de son cheval à l’issue du cross, exaucé dans sa volonté de remonter au classement. Thomas Carlile et l’Anglo Arabe Casino du Delta (Fango In Blue x Nouredine du Lirac). Le couple déjà vice-champion de France conserve sa 14ème place au terme d’un parcours à l’hippique sanctionné d’une faute.

Avec un Selle Français en or et quatre dans les 11 meilleurs, le millésime 2018 de ce mondial des 6 ans restera dans les mémoires comme une belle année pour le stud-book.

Les résultats complets