Un Mondial du Lion des 7 ans... à rebondissements
samedi 20 octobre 2018

Astier Nicolas et Babylon de Gamma
Astier Nicolas se positionne dans les 7 ans avec Babylon de Gamma © Eric Knoll

C'est un incroyable scénario qui s'est déroulé ce samedi en fin de journée dans le Mondial des 7 ans. Michael Jung, qui tenait la tête de cette épreuve, a chuté dés le début de son parcours de cross avec son cheval. Il laisse ainsi le leadership à sa compatriote, Ingrid Klimke.

Si l'épreuve des 6 ans s'est presque déroulée comme un long fleuve tranquille, cela n'a pas été le cas dans les 7 ans... Dans la même veine que la chute de Michael Jung, Thomas Carlile, leader français après le dressage, a lui aussi chuté de sa monture Birmane à quelques sauts de la fin, le parcours s'était pourtant bien déroulé jusqu'alors. Ingrid Klimke, au terme d'un très beau cross, prend donc la tête devant deux Britanniques : Nicola Wilson (JL Dublin) et Tom Jackson (Capels Hollow Drift). Si l'Allemande était contente de sa jument, elle avouait néanmoins avoir eu quelques frayeurs sur le cross : « Je suis partie très vite, peut être même trop vite car j'étais très en avance. Mais arrivée au toit de la Maison, elle a fait un très gros saut et j'ai du rediriger à la dernière seconde, c'était très juste. J'ai ensuite du la laisser retrouver ses esprits... et cette avance m'a alors permis de boucler dans les temps », expliquait Ingrid Klimke qui louait aussi le courage et la grande gentillesse de sa jument, Asha P.

Ces bouleversements dans le classement ont permis à d'autres Français de se placer en embuscade avant l'ultime épreuve de CSO.

Astier Nicolas se positionne

Astier Nicolas et Babylon de Gamma (Mylord Carthago x Happy Vergoignan aa) remontent ainsi de la 11ème à la 5ème place en réalisant un cross au chrono parfait, à la seconde près ! Une sacrée performance savamment calculée : « J'étais ex-eaquo, donc il fallait que je sois le plus proche possible du temps idéal et j'y suis parvenu. J'avais pris pas mal de repères pour réaliser un chrono précis et je m'en suis servi jusqu'au bout, et puis il y a un prix du meilleur cross, autant faire d'une pierre deux coups ! Le cheval a été très classe, il a été honnête mais reste malgré tout  un peu vert. Il était un peu ému par le public au début, mais ils s'y font vite, c'est ce qui est bien dans cette épreuve : ça les fait grandir ! Il était quand même un peu fatigué mais il a une bonne classe de galop et avec ce parcours aéré, il a pu garder une certaine avance même s'il a fini un peu émoussé. Il faut voir comment il récupère pour demain », expliquait Astier Nicolas à la sortie de son cross.

François Pons et Bolero Menjoulet (Indoctro x Mr blue) réalisent aux aussi une très belle opération, passant de la 14ème à la 7ème place. Maxime Livio et Billy Elmy (Qif Elmy x Dandy de Surcy) intègrent eux-aussi le top 10 après une remontée de 10 places qui dépasse les espérances du cavalier Angevin qui visait au mieux un gain de quatre ou cinq places. « Lors du dressage, mon cheval a été un peu gêné par la piste en herbe qui était un peu abîmée et creusée au milieu. Cela a faussé le rythme et tout mon travail au trot. Il finit souvent à 70% mais je ne l'ai pas eu aussi bien que d'habitude, ce qui explique son classement un peu plus loin que prévu, mais tout est très très serré et va se jouer au concours hippique. La récupération va aussi beaucoup importer, c'est la première fois de leur vie qu'ils réalisent des parcours aussi éprouvants. Je suis passé en début d'épreuve, ce n'était pas un avantage pour le cross mais ça l'est pour la récupération. Mon cheval saute très bien et il est très respectueux, parfois un peu trop ce qui peut l'émouvoir un peu et je dois le rassurer avec la jambe, au risque de le monter un peu fort. Reste le point d'interrogation de sauter l'obstacle sur l'herbe, avec beaucoup de monde autour. On va essayer de rester dans l'objectif », concluait Maxime Livio, toujours très précis dans ses analyses.

La réponse à l'interrogation du cavalier arrivera demain après-midi après un test de CSO qui, aidé par la fatigue, pourra se révéler particulièrement "piègeux".

Les résultats complets