Adelinde Cornelissen ne s’arrête plus à Saumur !

dimanche 24 septembre 2017 - Pays de la Loire

  • imprimer

La cavalière néerlandaise, Adelinde Cornelissen ne s’arrête plus de briller sur le CDI 3* de Saumur. En selle sur Aqiedo, la vice championne olympique en 2012 a remporté ce dimanche matin le Grand Prix Spécial. Philippe Limousin s’offre lui un podium avec Rock’n Roll Star.

Adelinde Cornelissen et Aquideo largeL

Judimage

Adelinde Cornelissen et Aquiedo

Alors que la Reprise Libre en Musique se tenait en clôture de la journée de samedi à Saumur, les quatorze couples engagés dans le Grand Prix Spécial ont eux lancé la journée de ce CDI 3*. Déjà remarquée dans le Grand Prix de vendredi, la grande jument lusitanienne, Batuta, a une nouvelle fois fait parler son talent en sortant de piste avec une moyenne de 73,510%, sous la selle de son cavalier espagnol, Sergio Martin Palos. Un moment en tête de l’épreuve, le couple s’est finalement fait dépasser par l’ancienne numéro une mondiale, la Néerlandaise Adelinde Cornelissen, intouchable sur le Grand Tour. Deuxième la veille de la Libre avec Zephyr, la cavalière était donc au départ du Spécial avec son fils de Ranirma de 12 ans. A l’unanimité, Adelinde Cornelissen et son étalon noir ont été placés premiers sur l’épreuve et se sont ainsi emparés de la victoire avec une moyenne de 76,235%, un deuxième record personnel du couple en deux jours. « Aqiedo est beaucoup plus relâché et à vrai dire venir ici était un peu un test pour moi. Je l’ai sorti en extérieur l’année dernière mais je n’avais pas encore vraiment participé à des épreuves en indoor car il s’énerve rapidement avec le public, les bruits, ce genre de choses. Ici il s’est vraiment bien comporté donc à partir de là je vais penser au programme pour le reste de la saison et peut-être participer à quelques étapes de la Coupe du monde », explique Adelinde Cornelissen.

Pour sa première visite à Saumur, la Néerlandaise a accumulé pas moins de quatre victoires et deux deuxièmes places avec ses trois montures présentes à Saumur, Aqiedo, Zephyr et Fleau de Baian. Des résultats dont la cavalière ne peut être que très fière. « Je suis vraiment contente des résultats des chevaux et de leur comportement ici à Saumur. C’est la première fois que je viens et je suis impressionnée par la taille des installations. Il y a un peu de marche entre les boxes et le manège mais tout est très bien organisé, c’est très agréable », poursuit-elle avant d’ajouter : « Je peux comprendre pourquoi il n’est pas toujours facile de monter dans ce grand manège. C’est une superbe piste mais le public se concentre uniquement sur un côté, celui en face des chevaux, derrière le juge en C. Lorsque l’on entre sur la ligne du milieu cela peut sauter un peu aux yeux mais mes chevaux sont ici pour prendre de l’expérience et ils doivent apprendre à faire face à toutes les situations ».

Deux podiums tricolores

Longtemps en tête de l’épreuve jusqu’à l’entrée en piste des têtes de série, le Français Jean-François Combecave termine à une bonne septième place avec Rosalie de Charry et une note de 67,980%, juste devant sa compatriote Marine Valot, huitième avec Querol Fleurville (67,118%). La meilleure performance tricolore du Spécial est revenue à l’ancien Cadre Noir, Philippe Limousin, qui s’est offert la troisième marche du podium avec son étalon Rock’n Roll Star. Le couple a obtenu la bonne moyenne de 69,706%, confirmant ainsi ses points acquis sur le Grand Prix de vendredi. « Il n’y a pas eu de grosses fautes mais il y a encore des choses à améliorer. C’est un étalon donc rien n’est jamais acquis d’avance avec lui, il suffit d’un bruit et cela peut tout perturber, il devient trop dur, il n’est pas décontracté et il y a trop de puissance à gérer. C’est sympa de terminer une nouvelle fois troisième ici après celle du mois de mai déjà dans le Spécial, mais pour moi la huitième place dans le Grand Prix était une fierté face à la concurrence présente ici ce week-end. On a pas à rougir de ces résultats », analysait Philippe Limousin.

En parallèle, la deuxième épreuve du Medium Tour, L’inter A, a été à nouveau remportée par la Britannique Maria Eilberg, en selle sur Royal Concert (72,302%) devant son frère Michael George Eilberg, en selle sur Fuerst Sinclair (71,071%). Deuxième la veille, la Française Véronique Pruede Seguret perd une place ce dimanche mais conserve tout de même le podium avec Bamona, grâce à une note de 68,889%. Enfin, la victoire dans la Reprise Libre en Musique Inter I est donc revenue à Adelinde Cornelissen qui termine son week-end par une victoire avec Fleau de Baian (76,375%).

A Saumur, Elodie Muller

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 91 Philippe Mull et Alexis Goury

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr