CDI-W Lyon : le doublé pour Werth, les Bleus heureux

vendredi 03 novembre 2017 - Rhône Alpes

  • imprimer

Bis repetita pour Isabell Werth et Emilio, déjà vainqueurs du Grand Prix hier, dans la Libre en musique de l'étape Coupe du monde. Avec une moyenne de 86.115 %, le couple s'impose largement. Du côté des Français, les prestations ont été bonnes et l'humeur était au beau fixe après les passages d'Arnaud Serre et Ludovic Henry.

Isabell Werth Emilio Lyon 2017 largeL

Equita 2017 - PSV J.Morel

Isabell Werth et Emilio n'ont laissé aucune chance à la concurrence !

Des allures encore plus élastiques qu'hier, des transitions fluides, une précision à toute épreuve : c'est à nouveau une véritable démonstration qu'Isabell Werth et Emilio ont fait cet après-midi sur la piste de Lyon. Même les non-initiés à la discipline ne peuvent qu'admirer le spectacle. Et les juges, eux, ne peuvent que faire monter les notes. A la clé, l'impressionnant score de 86.115 %, un record pour le couple, 4e au classement mondial. De quoi rendre encore plus honorable la deuxième place de Beatriz Ferrer-Salat/Delgado, également auteure d'une superbe reprise, toute en fluidité et en harmonie, qui vaut là aussi au couple le meilleur score qu'il ait jamais obtenu (82.630 %). L'Espagnole, 3e du Grand Prix hier, a échangé sa place avec Patrik Kittel. Le cavalier de Deja, qui montait hier sur la deuxième marche du podium, complète ce soir le trio de tête (81.555 %). 

Des Bleus heureux ! 

Premier à s'élancer sur l'épreuve, Arnaud Serre et Ultrablue de Massa déroulaient leur reprise pour la première fois. Pas de grosse prise de risques avec ce jeune, mais toujours volontaire et concentré, cheval. Pour autant le résultat d'ensemble était très propre et appliqué et leur vaut le score de 70.340 %. En sortie de piste, le dresseur se disait très satisfait : "Ce n'est pas toujours facile de passer en n°1 mais je suis très content ! Le cheval était bien avec moi, je pense qu'on a déroulé une reprise agréable à regarder"

Peu de temps après, c'était au tour de Ludovic Henry et After You de défendre les chances tricolores. Sur un arrangement musicale dynamique, le couple membre de l'équipe de France à Rio et Göteborg a présenté une reprise audacieuse proposant des enchaînements compliqués. Le dresseur, qui semblait dérouler l'une de ses meilleures reprises, a même réussi à entrainer avec lui le public (bien plus nombreux ce vendredi qu'hier matin pour le Grand Prix) qui applaudissait en rythme sur sa ligne finale. Aussitôt descendu de cheval, le cavalier, qui avait rejoint Emmanuel Schramm et Jan Bemelmans à l'entrée du paddock était tout sourire. Les points n'étaient pas encore tombés, mais l'humeur était au beau fixe : "Le cheval était super, bien devant mes jambes. Je pense qu'on a vraiment trouvé la bonne manière de le faire fonctionner. Maintenant il connait tous les mouvements du Grand Prix donc la seule chose qu'on doit faire avec ce cheval là, c'est le garder très énergique. En général, je le monte le matin pour lui faire une bonne détente et seulement vingt minutes avant l'épreuve, pendant lesquelles je ne fais pas beaucoup de mouvements mais je le garde très frais". Et lorsqu'on lui fait remarquer qu'il n'a pas choisi la facilité en imaginant cette reprise, le sympathique cavalier affiche une belle détermination  : "Elle est certes compliquée, mais c'est presque plus facile pour le cheval ! (rires) Plus sérieusement, j'avais une Kur très simple l'année dernière et cette saison je me suis dit "je fais quelque chose de compliqué et il faut que ça passe !". J'ai en plus trouvé quelqu'un qui m'a fait une très jolie musique, qui correspond aussi bien au cheval qu'à moi-même. D'ailleurs maintenant quand je monte le GP, j'ai cette musique dans la tête !". Une audace qui paye puisqu'avec 72.150 %, le couple obtient le meilleur score de sa carrière. 

Du côté du staff fédéral, la satisfaction était également au rendez-vous. Satisfaction d'avoir obtenu trois places pour cette étape Coupe du monde, qui propose toujours un plateau relevé, dans un premier temps, même si deux cavaliers seulement ont accédé à la Libre. Au sujet de Pierre Volla, un peu désorienté hier face à son score alors qu'il avait eu un excellent ressenti en piste (lire ICI), Jan Bemelmans explique : "Il a fait de nombreuses petites fautes, qui coutent très cher à ce niveau. Lorsque l'on a débriefé, je n'ai pas essayé de lui expliquer quoi que ce soit, on a seulement décortiqué sa vidéo avec un oeil critique et il a mieux compris le jugement". Autre raison de se réjouir pour le chef d'équipe : les deux reprises tricolores dans la Libre, qui annoncent de bonnes choses pour la suite de la saison indoor. Il compte d'ailleurs emmener quelques couples à l'étape Coupe du monde de Stuttgart. 

Les résultats ICI

A Lyon, Myriam Rousselle

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 91 Philippe Mull et Alexis Goury

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr