Dernier test à Bishop Burton pour les para-dresseurs
mercredi 25 juillet 2018

© FFE

Depuis hier, les para-dresseurs français ont rendez-vous au CPEDI 3* de Bishop Burton, en Angleterre, pour une ultime compétition internationale avant les Jeux équestres mondiaux de Tryon, en septembre. Un concours de para-dressage qui revêt une importance particulière puisqu’il permettra au staff fédéral en charge de la discipline d’affiner encore la sélection française pour le grand rendez-vous de l’année.

La chef d’équipe Fanny Delaval et l’entraîneur national Philippe Célérier avaient à cœur de participer à ce CPEDI puisquedeux juges de Tryon seront à Bishop Burton cette semaine. "C’est une opportunité à saisir, cela permet aux cavaliers de se confronter à une partie du jury des mondiaux, de voir la notation qui leur est accordée et d’analyser en détail leur protocole. Il restera ensuite un mois et demi pour rectifier le tir si besoin et s’améliorer encore. L’objectif pour l’équipe est réellement de travailler et retravailler afin que le moindre geste mais aussi les figures imposées ou la cadence demandée deviennent des automatismes. Il est important de voir les couples en compétition et nous allons pouvoir mesurer les progrès accomplis depuis le CPEDI 3* d’Uberherrn début juillet", explique Fanny Delaval.

Ils seront donc quatre à défendre les couleurs nationales ce week-end, tant en individuel sur la Team Test, l’Individual Test et la Freestyle pour les qualifiés, que par équipes pour la Coupe des nations (Team Test + Individual Test). Thibault Stoclin, en Grade I, aura pour objectif de réitérer les bonnes performances réalisées à Uberherrn notamment dansl’Individual test où il avait obtenu une note globale de 70.119 % associé à Uniek*HEC. En Grade II, Cloé Mislin et son cheval Don Caruso devront eux aussi confirmer les progrès observés ces derniers mois tout comme Vladimir Vinchon associé à Tarantino Fleuri, dont il est le propriétaire, en Grade IV. Du côté du Grade V, Estelle Guillet et Magic des Meuyrattes tenteront petit à petit de se rapprocher des tous meilleurs. La sportive qui a rejoint le clan français en novembre dernier a déjà montré une belle évolution au fil des compétitions.