Don Juan de Hus est mort
mardi 08 août 2017

Don Juan de Hus
Don Juan de Hus © Haras de Hus

Don Juan de Hus, le célèbre étalon du haras du même nom, est mort subitement hier matin à l'âge de 9 ans. L'alezan KWPN avait brillé sur les carrés de dressage avant de se consacrer uniquement à la reproduction, dans laquelle il a également excellé.

"Exceptionnel", "incroyable", "l'extraterrestre"... Les superlatifs ne manquaient pas dans la bouche des aficionados de dressage pour définir Don Juan de Hus et ses allures qui auront marqué les esprits et auront été mondialement reconnues. Ses performances sportives parlent d'ailleurs pour lui. A quatre ans, il remporte toutes les épreuves Jeunes Chevaux auxquelles il participe sous la selle de Jessica Michel et s'offre le titre de champion de France avec une moyenne de... 93,639% ! A cinq ans, c'est sur les rectangles de dressage internationaux que le couple brille : il termine notamment 3e de la petite finale lors des championnats du monde à Werden et conclut 6e de la compétition. A six ans, il ne participera qu'au CDI de Vierzon (où il gagne la reprise préliminaire et se classe 4e de la reprise finale) mais ne sera ensuite plus revu en compétition. Il devait cependant accéder au Grand Prix dans les mois à venir, son retour ayant été repoussé pour des problèmes de seimes aux postérieurs. 

Mais même éloigné des terrains de concours, le fils de Jazz a continué à faire parler de lui en tant que reproducteur. Tout comme leur père, ses produits dominent les épreuves de dressage réservés aux jeunes chevaux. Il compte déjà 205 produits enregistrés, dont les plus âgés ont cinq ans. Parmi les 38 de cette génération, 10 sont déjà indicés. Son fils Don Martillo a d'ailleurs été sacré champion du monde de dressage des chevaux de 5 ans ce week-end à Ermelo, alors qu'un autre de ses produits, D'Avie, se classait 5e de la même épreuve.

Bouleversée par la disparition soudaine de l'étalon phare, toute l'équipe du Haras de Hus dont Xavier Marie attend les résultats de l'autopsie, les vétérinaires suspectant une maladie rare foudroyante. "Don Juan de Hus est parti pour toujours hier matin, en moins de 12h de temps, alors qu'il allait très bien jusque là. Nous avons tout de suite tout mis en oeuvre dès les premiers signes d'inconfort. Il a été transporté en clinique mais nous n'avons rien pu faire", explique sur les réseaux sociaux Jessica Michel-Botton, très émue et touchée par la mort du cheval. "Une partie de moi est détruite et est partie avec lui. Don Juan de Hus je t'aime pour toujours", conclut le long et douloureux message de la cavalière.