Les dresseurs français 8e à l’issue de la première journée

mardi 22 août 2017

  • imprimer

Trente-deux couples se sont élancés sur la première journée du Grand Prix, ce mardi, support de la compétition par équipes des championnats d’Europe de Göteborg, en Suède. Parmi eux, deux Français, Marie-Emilie Bretenoux et Ludovic Henry, respectivement 22e et 16e. La France pointe donc à la 8e place provisoire, tandis que l’Allemagne mène logiquement la danse.

Ludovic Henry et After You largeL

Scoopdyga

Ludovic Henry et After You pointent à la 16e place après la première partie du Grand Prix.

Si Ludovic Henry participait à ses troisièmes grands championnats internationaux avec After You, après les championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle en 2015 et les Jeux olympiques de Rio en 2016, Marie-Emilie Bretenoux plongeait pour la première fois dans le grand bain avec Quartz of Jazz. La cavalière de trente-six ans, connue des sélections Jeunes à l’époque, renouait avec le blason tricolore, un rêve qu’elle s’était prêtée à croire et qui sera donc devenu réalité après trois très bonnes prestations sur le CDI4* de Wiesbaden, les Masters Pro de Vierzon et le CDIO3* d’Hickstead, dépassant sur les deux derniers les 70 % dans le Grand Prix. Mais voilà, une première sélection en équipe de France reste différente des autres compétitions et la pression aura peut-être un peu rattrapé la cavalière installée près d’Orléans. Ce sont alors trop de fautes, toutes sur des mouvements notés au coefficient 2, qui se sont accumulées pour prétendre atteindre son niveau de ces derniers mois. C’est donc avec une moyenne de 64,714% et une 22e place provisoire que Marie-Emilie Bretenoux et Quartz of Jazz en terminent la journée (lire sa réaction ICI). « J’ai trouvé que le cheval de Marie-Emilie était bien à la détente et avant de rentrer en piste, mais une fois sur le rectangle ils ont commis des fautes. Dans les temps, elle manquait un peu de rythme, ce sont des choses qui ne pardonnent pas. C’est aussi la première fois qu’elle était face à une si grande concurrence dans un championnat international, c’est quelque chose que l’on doit prendre en compte. J’aurais aimé un peu plus de points, mais c’est comme ça. Nous n’arrivons toujours pas à réaliser la reprise sans-faute, comme elle a pu le faire à Hickstead, c’est donc que c’est possible. Peut-être a-t-elle ressenti plus de pression ici, mais on est toujours plus malin pour commenter après qu’avant (rires) », explique le chef des Bleus, Jan Bemelmans.

« After You était fatigué »

Deuxième couple français au départ de ce Grand Prix, Ludovic Henry et After You ne manquent eux pas d’expérience au plus haut niveau. Mais rien n’y fait, la chance n’était pas au rendez-vous dans le clan tricolore ce mardi. « Nous n’avons pas eu pas le petit coup de chance dont nous avons besoin doit de temps en temps », lâche l’entraineur national. « J’ai quand même trouvé After You un peu fatigué aujourd’hui. On a bien vu que Ludovic a tout fait pour le monter au mieux (écoutez sa réaction ICI). C’est un cavalier qui monte toujours en étant très concentré, il ala tête sur les épaules, c’est quelqu’un qui ne laisse pas tomber les points, mais le cheval ne l’a pas aidé comme cela peut parfois arriver. C’est un cheval qui peut et qui a déjà atteint les 70% s’il ne fait pas de fautes, mais dès qu’il y a des petits problèmes il perd très vite des points », commente le Germano-belge qui souligne malgré toute la justesse du jugement : « Ils ne sont pas contre nous puisque Ludovic est quand même parti à 69 % tandis que Marie-Emilie était à 68 %. Ils sont donc prêts à nous donner des points, mais nous ne les avons pas rassuré ensuite ».

Pour autant, le tirage au sort de la France, en troisième position, ne facilite pas non plus la tâche des quatre mousquetaires puisque les cinq meilleures nations sont assurées de passer à la fin du Grand Prix. « Je trouve que ce règlement est ridicule, tout le monde devrait pouvoir avoir sa chance de passer premier ou dernier. Il va donc falloir que nous gagnions beaucoup de concours pour améliorer notre tirage au sort », souligne Jan Bemelmans. Il reste donc deux couples à encore prendre le départ du Grand Prix, demain, mercredi, Arnaud Serre avec Ultrablue de Massa et Pierre Volla avec Badinda Altena. « Les deux chevaux ont bien travaillé aujourd’hui et sont en forme mais celui d’Arnaud n’a pas beaucoup d’expérience, il s’agit de sa première année en Grand Prix, j’espère donc qu’il fera du mieux possible. Pierre lui se trouve dans une bonne dynamique mais cela sera la même chose que pour les autres, il ne devra pas faire de fautes. Ce sont quand même deux chevaux qui prennent normalement des points », conclut le sélectionneur des Bleus.

L’Allemagne logiquement en tête

Du côté des étrangers, les Allemandes ont réalisé le meilleur départ puisqu’Helen Langehanenberg remporte provisoirement le Grand Prix avec Damsey FRH, grâce à une moyenne de 74,986 %. La vice championne du monde en 2014 retrouve donc le plus haut niveau avec un fils de Dressage Royal de quinze ans. Sa compatriote, Dorothee Schneider, la suit de près puisqu’elle a conclu son Grand Prix avec une note de 74,543 % avec son très élégant et énergique Sammy Davis Jr. Avec un score provisoire de 149,529 points, l’Allemagne est donc en tête devant les Pays-Bas, tenants du titre par équipes acquis en 2015 à Aix-la-Chapelle. Patrick van der Meer et Diederik van Silfhout sont sortis de piste avec des moyennes de 71,114 % et 72,528 % respectivement en selle sur Zippo et Four Season 19 (143,642 pts). Sur le podium provisoire on retrouve le Danemark avec un score de 143,586 points grâce aux bonnes reprises de Agnete Kirk Thinggaard avec Jojo AZ (70,629%) et de la toute jeune Anna Zibrandtsen, qui participe à son premier grand championnat avec Arlando (72,957 %). Des points serrés qui promettent du beau sport pour la journée de mercredi avec les deux derniers couples de chaque nation.

Retrouvez les résultats complets ICI

A Göteborg, Elodie Muller

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 91 Philippe Mull et Alexis Goury

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr