Un drame pour Stéphanie Brieussel : la mort de Werner
mercredi 15 juin 2011

saumur10-cdi-collier-werner
Stéphanie Collier et Werner © Les Garennes

Le désir de préserver le meilleur cheval qu’elle ait jamais eu, tant au niveau de ses aptitudes que, surtout, de sa générosité était la détermination que Stéphanie Brieussel-Collier exprimait récemment.

Bien qu’inscrite sur la liste des couples retenus pour les championnats d’Europe, Stéphanie n’était pas prête à tout pour y participer. Cette réserve témoigne, à elle seule, de la peine qui s’abat aujourd’hui sur la cavalière.
Son cheval Werner, auquel tout le monde prédisait un bel avenir malgré ses seulement huit ans, est mort hier matin, 14 juin, d’une crise cardiaque. La cavalière de L’Isle Adam était partie s’entraîner une dernière fois avant l’été chez Hans-Peter Minderhoud à Harskamp (Pays-Bas). Pendant le travail, alors qu’elle commençait une pirouette, Werner s’est bloqué et s’est effondré.  Une autopsie précisera les causes de ce décès.
Nous reviendrons certainement sur cette nouvelle, dont l’annonce est revenue au sélectionneur national Alain Francqueville,  mais les lecteurs comprendront que la seule chose importante pour le moment est d’assurer Stéphanie et Dominique Brieussel de toute la sympathie des rédactions de L’Eperon et Cavadeos.

Commentaires


BErnadette S | 16/06/2011 18:54
Vraiment désolé , j'ai aussi connus cela
B SNOECK
Elevage de Belle

 | 16/06/2011 09:51
Chère Stéphanie,
je comprends votre chagrin pour avoir connu les mêmes circonstances avec une jument de 9 ans en pleine forme alors que je participais à une épreuve de CSO. Ma jument s'est écroulée sur un oxer au paddock alors qu'absolument rien ce jour là ne pouvait nous avoir laissé le moindre doute sur son état.
L'incompréhension et le chagrin furent immenses. J'ai mis environ 6 mois pour arrêter d'en vouloir à tous les cavaliers que je croisais en me disant : ;pourquoi nous ?;
J'ai eu la chance à cette époque de monter un cheval reformé de courses que j'ai toujours et que je commence à mettre en dressage depuis cette année, car sans lui je ne serai sans doute pas remonter pour un bon bout de temps.Mais la passion est intacte et le souvenir de Miss est doux, elle n'a pas souffert et je n'ai pas de séquelles de ce tragique accident.Je remonte depuis peu (ça fait 7 ans) en cso, une jument d'une amie et curieusement, j'ai cru croiser miss au paddock de Jardy la semaine dernière, tant la jument lui ressemblait et portait le même filet. J'ai évité d'y porter trop attention sur le coup mais peu après l'épreuve, j'ai eu comme l'intuition que miss m'envoyait un signe pour me dire qu'elle était là. Toute calme et posée.
Les chevaux ont cette faculté incroyable de virevolter dans nos esprits quoiqu'il advienne et je suis heureuse de croire qu'elle puisse être encore aujourd'hui avec moi.
Je vous souhaite beaucoup de courage et espère que vous trouverez un peu de réconfort en gardant le souvenir de votre talentueux cheval.
Françoise

CATHERINE B | 15/06/2011 23:46
vraiment choquée et attristée par cette nouvelle.un si beau et bon cheval ,un jeune couple tellement prometteur...quelle perte et quelle peine pour stéphanie et dominique Brieussel.toute ma sympathie ve vers eux . mph

Bernadette B | 15/06/2011 21:15

B.BEREZAY G. BERTRAND CORINNE Très tristes en apprenant cette nouvelle

pensent beaucoup à vous Stéphanie ils vous embrassent très fort. BB

ALAIN C | 15/06/2011 19:10
difficile de dire autre chose que toute notre sympathie à Stéphanie

MARIE CLAIRE G | 15/06/2011 18:45
A Stéphane et Dominique que je n'ai pas l'honneur de connaître, étant plutôt axée sur le CSO, j'adresse toute ma profonde sympathie dans un moment que chaque cavalier quelque qu'il soit, peut comprendre Bien sincèrement

CHRISTINE M | 15/06/2011 16:47
Stéphanie,
Je suis profondément triste d'apprendre cette nouvelle. Que dire de plus?
Je vous embrasse.
Ch. Marquenet