French Horse Exports se démène
lundi 20 mars 2017

Alizé Jeandon French Horse Exports
Alizé Jeandon

Evolution sociologique intéressante autour de Saint-Lô où de jeunes femmes ambitieuses et déterminées entendent se faire leur place au soleil en matière de commerce de chevaux de sport dans la discipline du hunter.

Ni blouse noire de maquignon, ni bâton pour taper sur la croupe des chevaux, ni poignée de mains virile en guise de contrat. Génération 2.0 Alizé Jeandon et Katherine Mc Mahon de French Horse Exports surfent aussi sur la vague des réseaux sociaux pour promouvoir leurs affaires. Elles prônent un commerce de gré à gré balisé et sécurisant pour les vendeurs et les clients incluant des repérages, des vidéos rapidement mises en ligne, des échanges en anglais et une mise en confiance sur la base d'une transparence totale.

Alizé Jeandon et Katherine Mc Mahon se positionnent sur le segment du Hunter dont elles ont identifié les codes :  "Il y a une forte demande aux Etats Unis. Nous sommes persuadés que des chevaux français bien présentés peuvent convenir au marché américain". Elles abordent donc le sujet du commerce sous un angle que la capitale saint-loise n'avait encore pas envisagé, celui du rassemblement collectif au profit du plus grand nombre, de la mise en relation, du service, le tout avec une charte qualité qui engage vendeurs et acheteurs. Rencontre avec Alizé Jeanson (voir vidéo ci-dessous) qui a fait vendre trente cinq chevaux normands en 2016