Le Hunter Francilien à Jardy

lundi 05 mars 2018 - Île-de-France

  • imprimer

Malgré des conditions météorologiques très difficiles le dimanche, les cavaliers de Hunter franciliens avaient répondu présent au rendez-vous « Hunter » de ce début de saison. Au programme, une quinzaine d’épreuves ouvertes aux jeunes chevaux, Amateur et Club.

Hunter Jardy 2018 largeL

Béatrice Fletcher

L'équipe en charge du bon déroulement du concours de Hunter à Jardy avait le sourire !

Ce rassemblement autour de la discipline constituait la 4ème étape du « Challenge francilien de Hunter », qui avait débuté  en 2017 à Orveau (septembre), La Rochette (octobre) et au Salon du Cheval (décembre). Il se poursuivra à l’Etrier de Paris le 18 mars avant de se clôturer au Parc d’Équitation du Château Bleu de Tremblay en France (93) le 8 avril prochain. Laurent Casanova, directeur du club hippique du Haut Buc (78), nouvellement nommé responsable de la commission Hunter du CREIF, le précise « ce challenge a été mis en place afin de développer le Hunter en amateur. Pour le moment, c’est un succès, nous avions près de 300 engagés sur le week end. La discipline est très appréciée par les cavaliers de club. Nous avons comme projet d’intégrer le Hunter dans les cursus de formation.» 

Ronan Hémon, cavalier de Hunter familier des podiums, et coach de plusieurs élèves, salue ce challenge qui redynamise la discipline. Tout au long du week end, les cavaliers auront du mettre en œuvre technique, précision et maîtrise pour séduire le jury et s’imposer soit sur des « épreuves de style », soit sur des « épreuves d’équitation » lors desquelles sont exigées des figures imposées, de la maniabilité mais aussi de la vitesse. Adeline Wirth Nègre, au jury pour l’occasion, ne cachait pas son enthousiasme. « En Hunter Equitation, nous avons un très bon niveau, notamment grâce aux enseignants qui montent les épreuves de plus haut niveau. A Orveau, quatre des cavaliers étaient à peu près du même niveau, nous avons donc pu procéder à un test supplémentaire pour les départager comme cela se fait aux Etats Unis. Cette discipline du Hunter Equitation a beaucoup de succès au niveau club car elle donne des objectifs permet aux enseignants de faire acquérir des bases et un schéma de travail aux jeunes cavaliers. » 

Le chef de piste

Jean Louis Colot, chef de piste, nous apporte son éclairage sur les qualités exigées de la part des chevaux et des cavaliers lors de ces différents exercices.  « Pour une piste de Style, les obstacles doivent être sautant et mettre la technique du cheval en valeur. Ils sont appelés, massifs, dans les lignes, le premier obstacle doit préparer le saut du second, avec des foulées pas trop longues, mais qui laissent le cheval s‘exprimer dans son amplitude et son galop naturel. La difficulté dans le tracé des pistes est d’éviter que les courbes pour aller d’une ligne à une autre ne soie trop serrée et casse l’équilibre et la cadence du cheval. Il faut toutefois que le tracé soit intéressant pour révéler la qualité d’équitation pratiquée par le cavalier. Les tracés doivent proposer des changements de direction qui interpellent la qualité du cheval pour qu’il ne soit pas trop mécanisé et toujours disponible à livrer de beaux sauts et une belle trajectoire ample et sécurisante. Dans les épreuves d’équitation, les juges évaluent davantage la façon dont le cheval est façonné pour être disponible à n’importe quel moment et à n’importe quelle vitesse. Le chef de piste a trois possibilités, à savoir les épreuves de figures imposées où le cheval est mis à l’épreuve sur les changements de pieds, les incurvations, les sauts au trot et au galop, les épreuves de maniabilité comparables aux parcours de chasse, qui mettent en évidence la qualité de franchise du cheval alliée à la vitesse. Comme le disait Jean d’Orgeix, pour aller vite il ne faut pas en perdre. Dans mes pistes je me sers beaucoup de cette idée, car je propose des tracés qui permettent au cavalier qui monte un cheval bien dressé de gagner du temps. Le troisième type d’épreuve en Hunter équitation est le Grand Prix. Son intérêt principal est de pouvoir mettre en évidence, comme en CSO, la possibilité de varier la battue d’appel à l’abord, tout en gardant le respect dans la trajectoire. »

Un nouveau circuit national

Cette saison 2018 est l’occasion pour la discipline du Hunter de lancer un nouveau circuit d’excellence intitulé le "National Style et Équitation FFE". Inspiré du modèle américain, ce nouveau circuit se déroule à la fois sur le hunter Équitation et le hunter Style. Les cavaliers peuvent participer au classement général dans plusieurs niveaux avec des chevaux différents. Lors de chaque épreuve, des points sont attribués selon les indices (Style 1, Style Elite, Equitation Am1, Equitation Am Elite) et le nombre de partants. Six étapes auront lieu à travers toute la France, à savoir Angoulême (10-11 mars), Compiègne (14-15 avril), Cluny (9-10 juin), Royan (11 au 15 août), Vichy (22-23 septembre), et Mâcon (6-7 octobre). La finale, ouverte aux 10 premiers cavaliers de chaque indice, se tiendra à Équita Lyon les 31 octobre et 1er novembre  2018. Les compteurs seront alors remis à zéro.

Résultats complets sur http://www.harasdejardy.com

Béatrice Fletcher

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr