Argentine, Nouvelle-Zélande, Chili et Angleterre bien partis.
vendredi 27 octobre 2017

illustr champ monde
illustr champ monde © www.fippolo.com

La finale du Championnat du monde de polo aura lieu dimanche à Sydney, Toute la semaine les 8 équipes se sont affrontées en deux poules ; plusieurs commencent à montrer leurs muscles et prennent de l’assurance. Déjà l’Argentine domine sa poule en gagnant tous ses matches avec un large score tandis qu’en face, le débat reste ouvert.

Le championnat du monde se joue à 14 goals, avec un seul joueur classé handicap 5 maximum autorisé. Si la France a été éliminée par l’Espagne au printemps dernier, on trouve en lice : l’Espagne, l’Angleterre, les Etats-Unis, l’Inde, la Nouvelle-Zélande, l’Australie (pays hôte), l’Argentine et le tenant du titre, le Chili. Les joueurs sont jeunes et iils en veulent. La répartition des rôles est assez variée mais déjà l’Argentine montre sa maîtrise du jeu en remportant les matches avec un large score. Même si les Argentins ont un léger avantage avec un total de handicaps de 15 contre 14 chez les adversaires, cela ne fait pas tout. Ils ont gagné 12 à 3,5 contre l’Espagne par exemple qu’ils ont laminé bien que les Espagnols aient démarré vite et fort. Mais ils n’ont tenu que deux périodes. Après, l’Argentine vient glisser la balle doucement entre les poteaux trois fois de suite. Ses chevaux sont plus rapides ? Sûrement mais les joueurs savent avancer doucement au fil d’un dribble subtil et efficace ... Imparable. Les Etats-Unis, bien partis et déterminés, qui ont battu l’Australie 7 à 5 en menant de bout en bout, ont donc un peu peur d’affronter les Argentins, malgré leur puissance et leur terrible énergie.

Dans la poule B, la situation est beaucoup plus ouverte. La Nouvelle-Zélande et l’Angleterre ont offert mercredi un match historique, ouvert, rapide, joli à regarder avec des phases spectaculaires entre deux équipes bien coordonnées où chaque joueur a son rôle. Magnifique ! 11 à 8 en faveur de la Nouvelle-Zélande qui a fini par désarçonner les calmes Britanniques. Enfin, le Chili, champion en titre, a écrasé l’Inde 11 à 2 en imposant un rythme d’enfer. L’Inde est mal partie après deux défaites. Les autres ont encore leur chance, et ont pu analyser la stratégie des adversaires, les Anglais impressionnent, les Chiliens sont capables de changer la place des joueurs au sein de leur formation et de surprendre, les Néo-Zélandais se montrent réguliers, implacables ... Samedi, les derniers matches de qualification vont se succéder toute la journée ...

 

Images de matches, interviews et résumés sur :

www.pololine.com

 www.fippolo.com