Cartier Queen’s cup 2017 : 3 Français en lice
lundi 22 mai 2017

finale de la queen's cup 2016
La Indiana a perdu 9 à 10 contre Dubaï lors de la finale de la Queen's Cup 2016 © Images of Polo

3 Français, Corinne Ricard, Jean-François Decaux et Edouard Carmignac participent à la prestigieuse Cartier Queen’s cup qui « lance la saison anglaise avec les meilleurs capitaines, les meilleurs chevaux et les meilleurs joueurs, » dit la légende. Et c’est ainsi depuis 1960, sur les magnifiques terrains du Guards polo club à Windsor, un club fondé par le prince d’Edimbourg. Le tirage au sort des matches vient d’être effectué par le directeur de Cartier Grande-Bretagne, Laurent Feniou.

Si la Queen’s est un rendez-vous très chic, très prisé des people, c’est aussi le 1e tournoi anglais de la saison, à 22 goals, le niveau le plus haut pratiqué en Europe.

Il rassemble 10 équipes contre 12 l’an dernier, mais il s’annonce très ouvert car le vainqueur 2016, Adolfo Cambiaso (han10) a changé de patron. Considéré comme le meilleur mondial, Adolfo s’est offert sa 8è Queen’s l’an dernier, mais c’était sous les couleurs de Rashid Albwardy pour Dubaï. Cette fois-ci il joue pour Ben Soleimani de RH Polo, avec Tommy Beresford (han4) et Rodrigo Andrade (han8). Les dix formations sont constituées de façon très variée, certaines avec quatre joueurs de niveau équivalent, d’autres avec un leader –voire deux- au top niveau.

Chez les Français, Edouard Carmignac de Talandracas (en gris et rose, il revient tous les ans et il a gagné en 2011), reste fidèle à Sapo Caset (han 9) et il a choisi David Stirling (han 10) et Jack Hyde (han3) pour le compléter. En rouge et noir, Jean-François Decaux revient pour La Bamba de Areco avec la même formation : Diego Cavanagh (han8), Christian Laprida (han8) et Rodrigo Rueda (han6). Enfin, pour sa première participation, Corinne Ricard (en gris et blanc) a monté Murus Sanctus avec Hugo Ulloa (han10), Francesco Sola (han8) et Diego Van Reenen (han 4).

Ils auront fort à faire face aux redoutables frères Pieres, Facundo et Gonzalo (han10), qui restent chez King power foxes, l’équipe favorite sous la main du capitaine thaïlandais Top Srivaddhanaprabha, qui a fait ses classes chez les Pieres et leur achète ses poneys. Bien coordonnés, fort de leur expérience, les Pieres ont en plus la réputation d’amener la meilleure cavalerie possible.

Mais rien n’est joué car le finaliste 2016 avec La Indiana, Mick Beresford, garde sa formation bien rôdée avec d’excellents attaquants, Nic Roldan (han7) et Agustin Merlos (han8). Si la plupart de ces capitaines affichent un handicap 0, d’autres sont de brillants joueurs bien classés, ainsi, El Remanso, qui repart à l’identique avec Charlie Hanbury (han4), Ollie Cudmore (han5), James Beim (han6) et James Harper (han6). Son frère Georges Hanbury (han3) au contraire change tout : il a constitué son équipe Sommelier avec Fred Mannix (han8),  Juan Gris Zavaleta (han7) et Alec White (han4).

Enfin, parmi les nouveaux, citons Monterosso où Al Bazzoni (han1) a recruté deux joueurs à 8, les frères Toccalino et Mark Perry (han5). Quant à Julian de Lusarreta (han7), déclaré meilleur joueur du tournoi 2016, il est parti chez Sifani, à l’appel de Hilali Noorden, en compagnie de Guillermo Terrera (han8) et de Juan del Carril (han6).

Cela promet des échanges sérieux, très disputés, très vifs, d’autant que les nouveaux terrains positionnés face au château de Windsor sont roulants, ils permettent des galops très rapides ...

Les matches commencent le 23 après-midi. La finale est prévue le 18 juin, et c'est traditionnellement la rein Elizabeth qui remet la coupe. 

Informations, billets, images en direct sur www.guardspoloclub.com