Ch-Fr Polo : belle querelle de famille
vendredi 05 octobre 2018

Sam Sztarkman
A 16 ans, Sam Sztarkman, auteur de 2 magnifiques buts, a été désigné « meilleur joueur du tournoi » © RB Presse

Fin de saison en fanfare pour Jivaro, équipe sacrée championne de France dimanche et finale en famille : Sam, le jeune attaquant des vainqueurs a du lutter face à son père Alexandre, le capitaine de Land Rover !

Bon sang ne saurait mentir ! En battant Land Rover, l’équipe d’Alexandre Sztarkman qui s'est inclinée par 6 à 3, Jivaro marque sa nette domination sur la finale du championnat de France (8 goals) qui s’est tenue le 30 septembre à Bagatelle. Un score sans appel représentatif de l’organisation de Jivaro dirigée par Christophe Allemandou, et surtout les progrès du joueur de 16 ans, Sam Sztarkman, auteur de 2 magnifiques buts et désigné « meilleur joueur du tournoi » à l’issue de deux semaines de matches très sélectifs. Le championnat bat son propre record de fréquentation avec 12 équipes en lice qui se sont affrontées à Paris-Bagatelle et à Apremont-Chantilly. On a vu à l’oeuvre les jeunes joueurs français, classés de 1 à 3, cinq bonnes joueuses et la plupart des capitaines tricolores réguliers sur les terrains… Une bonne façon d’effacer la déception après les mauvaises performances de l’équipe de France en championnat d’Europe en Italie ce weekend dernier.

Pour Sam, le championnat de France était l’objectif. Il s’est déchaîné, a réussi des tirs pointus et ses équipiers étaient assez unis et fracassants pour que Land Rover se laisse emballer malgré son expérience. Amusant quand on sait que Sam est entraîné par … son père Alexandre ! (lire ICI)

A côté  s’est déroulée la finale de la Coupe de France qui se joue en 2/4 goals et rassemblait 9 équipes à Saint Arnoult-en-Yvelines et à Chantilly. La Grange Martin s’est montrée encore plus radicale en assainant 6/2 à son adversaire Banessa, emmené par Victor Decrion. La Grange Martin doit sa victoire à la dextérité de Julien Reynes (han3) qui a marqué les 6 buts ! Carrèment. Il a imposé son rythme implacable et creusé l’écart au fil du temps. Au cours des 4 périodes, Banessa n’a pas su se sortir de ses  pièges. La Grange Martin garde la main : 1/1 ; 3/1 ; 5/1 et 6/2. Bref, un match à sens unique qui met en lumière l’équipe de Jean-Louis Auclair, responsable du centre équestre de Gif-sur-Yvette, un club carrèment polyvalent qui enseigne le polo avec les disciplines plus classiques.