Cibao La Pampa gagne son 4e tournoi, avec le style !
mardi 19 septembre 2017

open chantilly 2017
open chantilly 2017 © R&B Presse

Cibao La Pampa clôt la saison européenne en beauté lors de l' Open de France Paprec de Polo à Chantilly en battant In The Wings, après un match à suspens, qui met à l’honneur l’élevage de Patrick Guerrand-Hermès, fondateur du club.

L’équipe argentine Cibao La Pampa et l’équipe cantilienne In the Wings étaient à égalité à la fin des 5 périodes réglementaires lors de la finale de de l’Open de France Paprec (16 goals) sur les terrains d’Apremont dimanche après-midi. Comme cela s’est passé lors des qualifications, les deux équipes ont offert un spectacle magnifique avec un jeu ouvert, très rapide, une cavalerie efficace et de longs galops lors de percées époustouflantes. Et comme lors des qualifications,Cibao La Pampal’emporte grâce à un but « mort subite », marqué cette fois par Carlos Ulloa.

On refait le match - 11 à 10

Les équipes sont de même niveau, bien coordonnées, elles en veulent. Le match est palpitant et indécis jusqu’au bout. Un  régal pour le public, « c’est un des plus beaux matches de la saison, » selon Pololine. En fait, le capitaine Juan Pepa pense avoir réalisé son rêve : « jouer comme il y a cinquante ans, sans pression. A l’époque on ne discutait pas la décision des arbitres, on jouait juste pour le plaisir, en gentleman. Avec juste la pression de jouer joliment. » C’est la méthode qui doit expliquer son éternel sourire, la bonne communication qu’il entretient avec ses coéquipiers sur le terrain et sa série de victoires ...

En face on est à l’unisson, Lavinia Fabre, capitaine d’In the Wings et seule Française en finale, se console : «  au polo c’est ainsi, pour un rien un jour on gagne, un jour on perd... » En tout cas elle a envie de continuer son alliance avec la famille Bensadon, père et fils. Pancho Bensadon, attaquant d’In The Wings(le plus prestigieux du tournoi, avec son handicap 8): « notre alliance va sûrement se poursuivre, on verra l’an prochain, là je retourne en Argentine élever mes chevaux. » Les tournois à Deauville et à Chantilly ont permis de révéler son fils Ruffino, 15 ans, particulièrement brillant en finale où il a marqué 5 buts. Déclaré meilleur joueur, il a impressionné avec plusieurs coups de génie et une folle dextérité, notamment en traversant seul le terrain pour marquer tranquille. C’est lui qui a remis son équipe à flot en fin de dernière période. On y croyait, mais une pénalité transformée quelques secondes avant la fin par Manuel Elizalde a remis le score à égalité.Il a fallu une période de jeu supplémentaire pour que Cibao La Pampa l’emporte, au 1e but réussi.

 Et puisque le  polo est un peu héréditaire, le petit Blas Bensadon a gagné le tournoi des enfants... Il jouait avec les petits-enfants Macaire-Guillemin,Mathias et Margot ...

Bref les frères Pepa ont marqué la saison de haut niveau. Jorge et Juan ont gagné Les Masters de Gassin à Saint-Tropez, puis la Coupe d’argent et la Coupe d’or à Deauville et Juan a fini seul le travail  en remportant l’Open de France Paprec. Du jamais vu !

Et comme un clin d’œil à l’histoire de Chantilly, la meilleure jument du tournoi est Boxeadora, née à La Palmeraie, l’élevage créé par Patrick Guerrand-Hermès au Maroc, c’est en effet chez le fondateur du polo de Chantilly que les Pepa ont acquis toute leur cavalerie. Un beau symbole.

Avec l’Open de France Paprec s’achève la saison européenne de haut niveau, la semaine prochaine, le poloclub de Chantilly organise le championnat de France qui achèvera la saison en France.

www.poloclubchantilly.com