La pire finale du meilleur polo du monde !
mardi 09 décembre 2014

polo parlermo 2014 Le podium
Podium de nuit après 2H44 de jeu ! (Au milieu Milo Fernandez, le coach et à droite, Sebastian Merlos, le remplaçant)) © Pascal Renaudon / R&B Presse

C’était sans doute la finale la plus décevante de l’histoire de l’Open d’Argentine après pourtant deux demi-finales qui nous ont fait rêver. Ce que l’on en retiendra ? Des statistiques : huitième titre de La Dolfina (3ème meilleure équipe de tous les temps), onzième sacre personnel pour Adolfo Cambiaso, deuxième triple-couronne d’affilée… Et l’incroyable Cuartetera à nouveau sacrée meilleur cheval du match

Pour le reste, ce fut un match axé sur la défense : un jeu pas vraiment ouvert, en paquet, ponctué d’incessantes interruptions. Le match aura duré… 2H44 ! Sur les 26 goals inscrits, 17 l’ont été sur pénalité et 47 fautes ont été sifflées ! Bref, le public s’est franchement ennuyé qui quittait les tribunes avant la fin du match. Pourtant, la partie s’était bien engagée et Ellerstina a fait mieux que résister, menant même au troisième chukker et puis soudain, tout s’est enrayé, plombé par la mort de l’alezane Anay Sur Cielito, la jument de Juan-Martin Nero. Un accident cardiaque dû aux conditions météo extrêmes, 30° à 5H00 du soir ! Le match a donc dérivé dans un faux rythme avec des interruptions permanentes en raison des blessures des joueurs, symptômes de la rudesse de la rencontre.
La victoire – historique – de La Dolfina ne souffre cependant d’aucune contestation tant l’attaque d’Ellerstina fut stérile : 3 goals sur action, un pour chaque frère Pieres alors que le remplaçant Sud-Africain Ignatius du Plessis a parfaitement tenu son rôle de défenseur. Meilleur marqueur hors pénalité avec 4 goals, animateur de la Dolfina, l’Uruguayen Davis Sterling a été nommé meilleur homme du match.
Mais on attend avec impatience la saison 2015 qui a déjà commencé avec les premiers transferts : Polito Pieres, le brillant attaquant d’Alegria qui nous a gratifié de quelques descentes de dribbles en l’air en demi-finale, a confirmé qu’il rejoindrait bien ses cousins et devrait donner un peu plus d’âme offensive à Ellerstina. Un « rêve d’enfance » qu’il a fêté en donnant une gigantesque fête samedi soir ! On attend les autres mouvements de joueurs et les nouveaux handicaps. Une chose est sûre, la finale et la saison 2015 devraient être franchement moins ennuyeuses.

La Dolfina Hope Funds: Adolfo Cambiaso (h) 10 (9 goals, dont 7 pénal. et 1corner), David Stirling (h) 10 (4), Pablo Mac Donough 10 et Juan M. Nero 10 (1). Total: 40.
Ellerstina Piaget: Facundo Pieres 10 (10, dont 9 pénal.), Gonzalo Pieres (h) 10 (1), Nicolás Pieres 9 (1) et Ignatius Du Plessis 8. Total: 37.

Progression :
La Dolfina Hope Funds: 2-2, 4-4, 7-5, 9-6, 11-8, 12-9, 14-11 et 14-12.

Et pour vivre cette finale en images, ne manquez pas de voir le reportage ci dessous, réalisé par Adrien Renauldon