Polo : Cibao La Pampa invincible ?

samedi 16 septembre 2017

  • imprimer

L’équipe hispano-argentine affrontera les Cantiliens d’In the Wings en finale de l’Open de France Paprec dimanche à 15h.

In the Wings largeL
Cibao largeL

In the Wings gagnait par 14 à 10 contre Marquard Media.

Cibao La Pampa contre Château d’Aulne, une belle rencontre qui a donné vainqueur la première équipe.

previous video next video

Cet été, Cibao La Pampa a remporté tous les tournois 16 ou 18 goals : 1 à Saint-Tropez, 2 à Deauville et elle sera en finale dimanche contre In The Wings, la seule équipe qu’elle n’a pas battue lors des qualifications : il a en effet fallu une période supplémentaire et un but « mort subite » pour les départager. Nous sommes donc assurés d’assister à une partie trépidante sur les pelouses d’Apremont, dimanche à 15h.

De belles demi-finales

Les deux demi-finales de vendredi 15 septembre ont donné le ton : des équipes du même niveau, bien coordonnées, qui en veulent et s’affrontent à un rythme frénétique. D’abord celle du Suisse Tommy Rinderknecht, Marquard Media, détenteur du titre, s’est battue contre In The Wings. Cette équipe cantilienne était menée par la jeune Lavinia Fabre ; comptant sur son excellent attaquant argentin Pancho Bensadon (han8), le plus haut niveau représenté sur le tournoi. On en a senti les effets. Il est accompagné de son fils Rufino, 15 ans, un gabarit léger comme une plume, un félin se faufilant dans le moindre interstice : il a marqué dès la 1ère minute. In the Wings a démarré vite et fort par de longs dégagements à travers tout le terrain, désarçonnant l’adversaire. Résultat : 4 à 1 en 1ère période. In the Wings a toujours gardé l’avantage, Marquard Media blindant sa défense et réussissant quelques coups fabuleux, mais le jeu devint compact, serré, truffé de pénalités plus que de beaux tirs au but. A la mi-temps, cependant, Marquard Media s’est presque refaite, à 6 contre 7. Mais ses attaquants argentins, Jota Chavanne et Martin Joaquin perdent leurs nerfs, jouent moins fin, loupent de belles occasions, secouent l’adversaire, cravachent leur monture et récoltent une pluie de cartons jaunes et même une exclusion temporaire ... En vain. La complicité au sein de la famille Bensadon et la rapidité de leur cavalerie rend In The Wings imbattable : elle gagne par 14 à10.

Puis, toujours sous le soleil et un vent de côté bien frais, arrive Cibao La Pampa dirigée par Juan Pepa (han 2) contre Château d’Aulne, menée par Alexis Pouille de Balkany (han2). Les deux capitaines sont jeunes, offensifs et efficaces, leur équipe équilibrée avec 4 joueurs de niveau équivalent. La partie sera superbe. Manuel Elizalde (han5) écrase le moral de l’adversaire d’emblée avec 3 buts en 3 minutes pour Cibao La Pampa. Elle joue vite et saisit toutes les occasions de tir, même de très loin, donnant le tournis aux Château d’Aulne. Moins coordonnés, ceux-ci communiquent moins  entre eux et hurlent et comptent sur les pénalités pour remonter au score. Mais sans rattraper Cibao La Pampa qui caracole devant : 6 à 2 en 2ème période, 7 à 4 à la mi-temps 9 à 5 en 4e période et finalement 10 à 7. Mais quel style : Château d’Aulne a une excellente défense et de jolies percées, Cibao La Pampa lance ses actions avec panache et dès qu’elle encaisse un but, repart à l’attaque sur l’instant et remarque aussitôt.

Les paris sont ouverts

Alternent les longues passes bien ciblées avec des minutes denses où tous les joueurs sont en paquet serré, inextricable, poussant l’autre à la faute, le très mince et très habile Jeta Castagnola (14 ans) se démène pour Château d’Aulne avec talent. Ne s’avouant jamais vaincu, il marque même à la dernière seconde un but si prodigieux que le public regrette de ne pas le voir face à Rufino Bensadon dimanche ... En tout cas, la relève est assurée.
Cibao La Pampa est l’affaire de deux frères argentins, Juan et Jorge Pepa, installés à Madrid, qui ont pris ce nom de légende dans le polo pour rendre hommage à Portofino Rubirosa, qui fascinait leur père. Ce diplomate playboy dominicain et son équipe ont fait la Une des magazines people des années 1950. Venus pour la première fois en France cet été, les Pepa sont invaincus, leur cavalerie vient en partie de l’élevage monté par Patrick
Guerrand-Hermès, fondateur du polo de Chantilly. En face, In The Wings est une équipe historique à Chantilly, créée par l’entraîneur de pur-sang André Fabre et repris peu à peu par sa fille Lavinia. Ils sont fidèles à la famille Bensadon, Pancho ayant fait ses débuts avec eux, avant de prendre du galon. Il revient toujours jouer l’Open de France, avec une cavalerie de pointe, mais il ne l’a pas encore gagné... Les paris sont ouverts.

Apremont accueille dimanche la finale de l’Open de France féminin, ainsi que des coupes de moindre niveau, celle du Capitaine de jeux et Castel. C’est
l’occasion d’un pique-nique champêtre, avec mise en valeur de toutes les disciplines équestres présentes à Chantilly.

Ferme d’Apremont,Route de Verneuil.Accès et stationnement gratuits sauf réception VIP.

Elisabeth Gillion

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 94 - Benoit Cernin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr