Polo : Deauville et Chantilly font leur promo en Argentine.
lundi 11 décembre 2017

Illustr Polo Deauville
Illustr Polo Deauville © RB Presse

Les deux clubs lancent « la triple couronne », un trophée en trois étapes auxquels ils invitent les professionnels. La présentation du projet s’est faite le 30 novembre à l’hôtel Alvear Palace à Buenos Aires.

L’idée d’un trophée commun est venue cet été quand l’équipe des frères Pepa, Cibao La Pampa, a remporté la Coupe d’argent et la Coupe d’or à Deauville puis l’Open de France à Apremont. Ces trois tournois 16 goals sont parmi les plus recherchés en France. Le modèle du trophée en trois étapes ? En Argentine, « La triple couronne » rassemble les plus prestigieux tournois d’automne, où se mesurent les meilleurs professionnels et qui titrent entre 30 et 40 goals : l’Open d’Hurlingham,  l’Open de Tortugas et l’Open de Palermo.

« Nous avons présenté nos clubs et invité les capitaines présents en Argentine à participer à nos tournois l’été prochain et remis le premier trophée à Juan et Jorge Pepa, » expose Philippe Perrier, directeur du poloclub de Chantilly.

Les frères Pepa sont tout un symbole. Ils ont marqué la saison 2017 car ils ont commencé par se faire les dents à Saint-Tropez où ils ont gagné un tournoi puis réédité l’exploit à Deauville et à Chantilly. Bref ils ont les 4 tournois dans la poche ; du jamais vu. Ces jeunes Argentins installés à Madrid sont d’excellents joueurs, offensifs, qui se donnent à fond et attaquent sec, mais toujours avec le  sourire, sérieux et détachés à la fois.

« La triple couronne » signe le renforcement des liens entre l’équipe de Philippe Perrier à Apremont et celle du président Jean-Edouard Mazery à Deauville, qu’ils ont assisté cet été pour gérer les coupes d’argent, d’or, de bronze et le tournoi féminin.

Jorge Pepa qui adore l’ambiance de Deauville, a envie d’y revenir. « Deauville est festif, depuis soixante ans ils savent accueillir les équipes, la ville a assimilé l’esprit polo, c’est très agréable. » En effet la ville se met à l’unisson avec les matches sur la plage, les défilés dans les rues, les jeux entre gamins et l’ambiance des matches au milieu de l’hippodrome pendant les courses de galop. Apremont est une immense clairière en forêt, paisible. Ses atouts : dix terrains toujours impeccables, un enseignement, des practices toute l’année, des tournois d’avil à fin septembre, la proximité de Paris et l’appui de la filière équine de Chantilly. Enfin l’accès gratuit attire un public nombreux. Selon Juan Pepa, on y exerce « un beau jeu, entre équipes de niveau équivalent, dans un bon esprit, entre gentlemen, » voilà un bon ambassadeur pour la triple couronne.

Tout le gratin du polo étant réuni à Buenos Aires pour assister à la finale de l’Open de Palermo le 2 décembre, 120 professionnels ont répondu à l’invitation des Français et certains capitaines, notamment des nord-Américains, se disent intéressés de venir cet été. Philippe Perrier et Jean-Edouard Mazery comptent bien augmenter le nombre de participants, notamment grâce à la diffusion de tous les matches en continu sur pololine tv.