Polo à Deauville : 16 ans, l’âge d’or
jeudi 30 août 2018

Polo Deauville 2018
In The Wings, en rouge, remporte la 69e Coupe d'Or de Deauville © RB Presse

Après la coupe d’argent, André Fabre s’offre sa 5e victoire en coupe d’or à Deauville avec In the Wings.

Entraîneur de pur-sang à Chantilly, André fabre est aussi un capitaine de polo habitué des tournois à Deauville. Avec In the Wings il remporte la 69è coupe d’or sur l’hippodrome de Deauville le 26 août, grâce à un jeune prodige du polo, Rufino Bensadon. Surnommé « Mozart » il est passé en deux ans du classement handicap 1 à 3 et dans un mois il sera classé 5. Du jamais vu. Il est sacré meilleur joueur et il a marqué 24 buts durant le tournoi, ce qui l’ammène à la 2e place des buteurs derrière un quadra d’expérience, Juan Gris Zavaleta : impressionnant !
En face, l’équipe de Land Rover est dirigée par un capitaine de 16 ans, Sam Sztarkman. Du jamais vu. 

Si le score de 11 à 7,5 est sévère, il ne réflète pas forcèment la qualité du jeu.  On a eu un match rapide, vif, ouvert, avec de longues passes qui inversent le cours du jeu toutes les minutes : fabuleux. Mais Rufino Bensadon a réussi toutes ses pénalités et son père Pancho (han8) tous ses buts. Leur complicité est magique. Implacables. Land Rover n’a pas été aussi fort malgré un jeu collectif et beaucoup de finesse et de réactivité. Sam en défense anticipe bien et il est toujours placé pour récupérer les bonnes balles. Pierre –Henri N’Goumou (han 6) et Jota Chavanne (han 5) dribblent comme des chats et avalent la moitié du terrain au galop pour marquer. Parfait. Assez pour secouer et  talonner In the Wings mais pas assez souvent pour les battre.  Land Rover a mené une seule fois en 4e période avant de se faire doubler à nouveau.

Et la cavalerie d’In the Wings est prodigieuse, rapide et souple. La preuve ? Pancho Bensadon montait la meilleure jument, Venuziana, née dans le célèbre élevage Tanoira … Le public, venu nombreux, était ravi …

La coupe d’argent,  la coupe d’or à Deauville, plus l’open de France sont les étapes de la triple couronne, nouveau défi français à 16 goals. Les deux équipes vont donc reprendre le maillet ce week-end à sur les terrains à Chantilly pour le dernier tournoi d’envergure de la saison, L’open de France, avec quatre autres adversaires et une modification, Land Rover sera dirigée par Alexandre Sztarkman, le père de Sam. Lui va préparer le championnat d’Europe, qui se joue en 6/8 goals.