Première saison sans Adolfo Cambiaso.
lundi 29 avril 2019

LA capitaine française Corinne Ricard aux prises avec David Stirling l'an dernier lors de la Queen's cup. © Queen's Cup

Au plus haut niveau, la saison démarre dans l'hémisphère nord par les prestigieux tournois anglais. Rupture importante dans la tradition de ces grands événements qui se jouent à 22 goals : le "champion du monde" Adolfo Cambiaso a préféré jouer ailleurs.

Comme il a fait les beaux jours du polo anglais et s'est offert 10 fois la Queen's cup, la coupe de la reine, l'absence d'Adolfo Cambiaso laisse la situation indécise et promet des matches très ouverts. Comment oser un pronostic ? Bien que, comme à son habitude, l'Angleterre réunit les meilleurs joueurs du monde ce printemps, ces derniers sont répartis dans toutes les équipes. Or personne ne sait vraiment comment elles vont se coordonner car pratiquement tous les capitaines ont renouvelé leurs joueurs.

Bon, il y a du beau linge. Du très beau. Une dizaine d'attaquants argentins très habiles, appartenant aux plus célèbres dynasties du polo. Autant de joueurs classés handicap 10 ( (c'est le maximum) qu'on s'arrache. Sur les 3 tournois high goals qui "font" la saison : la Cartier Queen's cup (considérée comme la consécration d'une carrière), puis la Gold cup et le Tripett challenge, 13 équipes sont inscrites, dont 3 Françaises. Toutes 3 jouent les 3 coupes.  

Honneurs au dames ; la seule capitaine féminine, Corinne Ricard, mène Murus Sanctus avec son fidèle Facundo Sola, plus l'excellent Gonzalo Pieres et Tommy Beresford. Murus Sanctus est considérée comme une équipe pouvant créer la surprise car elle est très organisée, selon Pololine.

Pour sa part, Jean François Decaux (en forme l'an dernier puisqu'il était finaliste avec sa Bamba de Areco) change d'attaquant. Il a choisi Alec White pour compléter l'ardeur de ses partenaires habituels, Juan Martin Nero et Pelon Stirling. Enfin chez le Normand Talandracas, Edouard Carmignac cède la direction à son fils Hugues, qui table sur le jeune et brillant Julian de Liseretta, avec deux valeurs sûres : Francisco Elizalde et Alejandro Muzzio.

L'autre finaliste 2018, La Indiana de Mick Bickford, s'appuie sur le fabuleux Facundo Pieres et deux jeunes joueurs. Pour son retour très attendu, le Thaï King Power Fox de Top Srivaddhanaprabha a constitué un quatuor redoutable avec Juan Martin Zubia, Polito Pieres et Marco di Paola. Nouveau venu, l'Australien Scone compte sur Nicola Pieres et James Beim.  D'autres virtuoses qui marquent vite sont présents : ainsi Sifani a choisi  Pablo Mac Donough, Monteroso compte sur Juan Gris Zavaleta et Joaquin Pittaluga, le Britannique Emlor sur Agustin Merlos. Pour Park Place la vedette s'appelle Hilario Ulloa. Rashid Albwardy, capitaine de Dubaï, qui a gagné plusieurs Queen's cups, a sélectionné la "famille" Castagnola, tandis que pour le UAE, Sheika Maitha, a recruté deux terribles dribblers avec Sapo Caset et Santiago Toccalino. Rien n'est joué!

Tripett challenge à Cowdray park 7/26 mai.
Cartier Queen's cup à Windsor 21 mai/16 juin.

Gold cup à Cowdray park 25 juin/21 juillet.

Images en direct sur :

www.guardspoloclub.com