A St-Gall, la France gagne et se relance

dimanche 03 juin 2018

  • imprimer

Osant une équipe inédite, Philippe Guerdat a emmené les Tricolores vers une éclatante victoire. Trois double sans-faute pour Alexandra Francart, Mathieu Billot et Nicolas Delmotte : Olivier Robert n’a même pas eu à monter !

Coupe des nations St Gall largeL

Ph Longines CSIO St. Gallen

Coupe des nations St Gall 2 largeL

Ph Longines CSIO St. Gallen

Coupe des nations St Gall 3 largeL

Ph Longines CSIO St. Gallen

La joie et l'énergie d'une équipe inédite, victorieuse ce dimanche à St Gall.

Dans le camp français, le parcours sans pénalité de Nicolas Delmotte, synonyme de victoire, déclenche la joie.

La Suisse, avec un total de 8 points de pénalité, pointe à la 2e place.

previous video next video

Sous le soleil et sur un magnifique terrain en herbe, « un des meilleurs du monde », avaient dit en chœur hier déjà Olivier Robert et Nicolas Delmotte, sous l’approbation du « chef », on a assisté à un beau match entre cavaliers français et suisses cet après-midi, dans la Coupe des Nations de St-Gall, suivie par 12000 spectateurs vibrants.  Longtemps indécis, ce duel a finalement clairement basculé en faveur des Tricolores. Trois doubles sans-faute pour les Bleus, un pour les vestes rouges de la Suisse, aucun pour les cinq autres équipes en lice, le verdict est net. La France s‘adjuge sa 15e Coupe en Suisse en 109 ans, la première depuis 2010 (Nicolas Delmotte était déjà de la partie, avec Luccianno HN, ndlr). Et cela faisait vingt ans qu’une équipe n’avait plus gagné ici avec zéro point. Ce duel entre les deux équipes de tête aura aussi permis à deux Guerdat de s’illustrer. Philippe, le père, est l’entraîneur à succès des Français depuis six ans et ici, il a osé une équipe inédite, en lançant Alexandra Francart dans la bataille, pour la toute première fois en 5*. Résultat : un superbe double sans-faute, imitant en cela ses coéquipiers Mathieu Billot (Shiva d’Amaury) et Nicolas Delmotte (Ilex VP). Du coup, Olivier Robert n’a même pas eu à monter de l’après-midi ! Eros peut dire merci à ses camarades d’écurie.

Alexandra Francart dans le grand bain

Ce n’était certes pas un coup de poker, Alexandra Francart et Volnay du Boisdeville ayant bien sauté à La Baule, mais il fallait tout de même oser en rester à ses plans initiaux et laisser Pénélope Leprévost et Vancouver de Lanlore, les récents vainqueurs du GP de Munich, en réservistes de luxe. « Les cinq chevaux ont bien sauté, j’en reste à ce qui était décidé avant de venir ici », avait dit le chef. Alexandra Francart était évidemment comblée : « C’est mon premier CSIO de St-Gall et même ma toute première Coupe des Nations de Division I, c’est merveilleux ! La Baule était déjà une belle surprise. Je m’étais classée 4e de la qualificative pour le GP, mais avais ensuite fait deux fauts, sur des verticaux auxquels nous n’étions pas trop habitués. Le cheval a très bien digéré ça et ici il a superbement sauté. Herbe ou sable, je suis prête à repartir », nous a confié la fine amazone des Ardennes. « C’est sa première Coupe 5*, mais certainement pas la dernière ! » a ajouté Philippe Guerdat. Et tous ses cavaliers de souligner la belle ambiance qui a régné ici. Un nouveau départ pour l’équipe de France ?

Bianca collectionne les sans-faute

Quant à Steve Guerdat, il a signé le seul double sans-faute de son camp avec sa bondissante Bianca, déjà parfaite ici l’an passé et neuf fois sans-faute en Coupe des Nations depuis mai dernier. Qui dit mieux ? Martin Fuchs aurait aussi pu revenir pour tenter un score parfait avec son spectaculaire Chaplin, mais cela n’aurait servi à rien, la Suisse étant assurée de sa 2e place. Jamais plus d’une barre pour les Helvètes, mais des petites fautes ici ou là. Le perfectionniste Beat Mändli (4 + 4) s’en voulait de ses fautes, mais Dsarie était 2e du Grand Prix Longines. Ceci n’efface pourtant pas cela. Werner Muff (4 + 0) était partagé aussi, mais l’impression est bonne.  La Belgique, 3e, surtout grâce à son semi-amateur éclairé Yves Vanderhasselt, épatant avec sa géniale 9 ans Jeunesse,  l’Allemagne, 4e et un peu lâchée par ses ténors, et les autres étaient à distance. Et la Suisse a une avance considérable sur le Circuit européen des Nations, sa place en finale à Barcelone est acquise. La France, désormais 5e, est repartie sur le bon pied.

Alban Poudret

Horse Telex
La base de données du cheval
Theault
Spécialiste du transport pour chevaux depuis 1924
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr