Bordeaux, dernière étape décisive avant Göteborg
vendredi 08 février 2019

Daniel Deusser et Tobago Z
Daniel Deusser, ici avec Tobago Z, a survolé le circuit indoor en remportant deux étapes à Vérone et Madrid © Scoopdyga

Ce week-end, le Jumping international de Bordeaux, dernière étape de la ligue d’Europe de l’ouest de la Coupe du monde, sera déterminant pour plusieurs pilotes dans la course à la qualification pour Göteborg. Point sur le classement.

Ils seront quarante à s’élancer dans le Grand Prix Coupe du Monde samedi soir. Si certains visent simplement une victoire, pour d’autres l’enjeu sera double puisqu’ils joueront la qualification pour la finale mondiale de Göteborg, du 3 au 7 avril. Rappelons que dix-huit places sont promises aux cavaliers de la ligue européenne, dix neuf même puisqu’Edwina Tops Alexander concourt en Europe, où elle a glané 47 points, mais dépend de la ligue pacifique.  

Daniel Deusser, leader de la ligue européenne avec 79 points, est bien entendu d’ores et déjà qualifié. Le leadership de l’Allemand pourrait cependant être menacée par le très en forme Steve Guerdat (65 points), récent vainqueur du Top ten de Genève avec son hongre Alamo et actuellement en pôle position du classement mondial. Autre prétendant au trône européen : Pieter Devos. Vainqueur du Grand Prix Coupe du Monde de Bordeaux l’an dernier, le Belge est à égalité avec le tricolore Kevin Staut (64 points), qui lui a remporté le Grand Prix bordelais en 2012 avec sa fantastique Silvana*HDC puis en 2016 avec Rêveur de Hurtebise*HDC, bientôt retraité. Tous deux devront se hisser sur la deuxième marche du podium pour espérer détrôner Daniel Deusser. Sous réserve toutefois, que le Germanique fasse une contre performance l’excluant des treize premiers rangs de la compétition. 

Premier tricolore, Kevin Saut a cette année encore brillé par la rapidité avec laquelle il s’est qualifié. Il sera notamment présent à Bordeaux avec For Joy van't Zorgvliet Hdc et Edesa's Cannary. Grand absent du Jumping, Christian Ahlmann (72 points), remarquable en cette fin de saison notamment lors de ses victoires dans les étapes Coupes du monde de Leipzig et Malines, conserve la seconde place de la hiérarchie européenne.

Même s’il devrait être logiquement qualifié pour la finale, Olivier Robert (41 points) devra engranger quelques précieux points supplémentaires pour sécuriser son ticket pour la finale. Même constat, pour le Suédois Henrik von Eckermann ainsi que pour l’Autrichien Max Kühner

Derrière eux, le challenge de la qualification commence à être plus ardu. Une huitième place suffirait cependant à Marcus Ehning pour obtenir ses entrées, ainsi qu’une cinquième à Eduardo Alvarez Aznar, une troisième pour les Irlandais Denis Lynch et Bertram Allen et enfin une deuxième place au Suisse Pius Schwizer et au Néerlandais Eric van der Vleuten.  Le fils de ce dernier, Maikel van der Vleuten devra quant à lui décrocher une victoire avec son expérimenté étalon KWPN Verdi TN. 

Si l’un de ces cavaliers parvenait à inscrire suffisamment de points, il pourrait même menacer le Belge Olivier Philippaerts et le Champion d’Europe Peder Fredricson (respectivement 40 et 41 points), qualifiés mais non engagés dans l’étape bordelaise. 

Pour d’autres, il est déjà trop tard pour espérer une qualification. Ainsi des cavaliers tels que le Britannique Scott Brash ou encore les Belges Grégory Wathelet et Jérôme Guery ne disputeront pas la finale de Göteborg. 

Côté français, si Kevin Staut et Olivier Robert maintiennent le cap de la délégation bleu-blanc-rouge, il faut descendre au 54e rang pour retrouver Guillaume Foutrier (10 points), au 57e pour Nicolas Deseuzes (8 points),  puis Pénélope Léprevost (66e - 5 points) et Aldrick Cheronnet (72e - 3 points). Simon Delestre, Thierry et Philippe Rozier ainsi que Nicolas Delmotte n’en ont marqué aucun. C’est donc certain, il ne seront que deux tricolores à se rendre en Suède début avril.

Le classement provisoire