CSIO Fontainebleau : l’Irlande remporte la Coupe chez les Juniors , la France en bronze
vendredi 03 mai 2019

Coupe des Nations Junior au CSIO de Fontainebleau
Le podium de la Coupe des Nations Junior au CSIO de Fontainebleau © Béatrice Fletcher

La première phase du « Spring Break » proposé par Grand Prix Classic débutait par un CSIO Jeunes ouvert aux Children, Juniors et Jeunes Cavaliers dès le jeudi 2 mai. L’Irlande remporte l’or devant la Belgique, la France termine 3ème.

En ce vendredi 3 mai, les Juniors étaient les premiers à s’affronter sur leur Coupe des Nations, avec sept équipes au départ de la première manche, tracée par Grégory Bodo, assisté de Cyril Cœur et Caroline Verhoeve. Seuls six des 28 cavaliers réussissent le sans faute, dont Dylan Ringot en selle sur Tip Top des Vans pour la France. Au final, la Belgique, tenante du titre 2018, boucle sa première manche avec un total de 4 points, ex aequo avec l’Irlande, tandis que les tricolores pointent en 3ème position avec un score total de 8 points. L’Espagne et le Danemark, pénalisés de 16 points, seront rappelés pour la seconde manche, de même que les Pays Bas, malgré un score de 24 points, tandis que pour la Suisse, qui accuse un score de 36 points, l’aventure s’arrête là.

Sur la seconde manche, neuf couples franchissent la ligne sans faute, mais au final, alors que la Belgique était en tête et pouvait espérer réaliser le doubler, c’est finalement l’Irlande qui s’impose avec un score total de 5 points, grâce à un sans-faute de Kate Darwin, 17 ans, alors que Jennifer Kuehnl, 17 ans, boucle à 4 points, et que Harry Allen, 18 ans, est pénalisé d’un point de temps. La victoire étant acquise, Jason Foley, 17 ans, champion d’Europe 2018, n’aura pas eu besoin de repartir sur cette seconde phase. L’entraîneur irlandais, James Kernan, aux commandes de cette classe d’âge depuis trois ans, se disait ravi de cette victoire et rendait hommage à une équipe très solide, déjà titulaire de trois médailles d’or sur des échéances européennes, à cheval ou à poney. « Ce terrain est très particulier, il fait progresser les cavaliers », remarquait l’entraîneur, « et encore, j’ai laissé d’autres excellents cavaliers à la maison. Je pense que le fait que nos jeunes montent beaucoup à l’extérieur constitue une excellente base d’éducation». James Kernan rendait également hommage à sa fédération qui, grâce à un budget alloué en début d’année, permet aux jeunes de découvrir les terrains à l’étranger avant d’aborder les échéances majeures.  A noter, pour l’anecdote, que Jason Foley montait Uncas S, pour la première fois le lundi 29 avril, tandis que Jennifer avait pour sa part découvert Consun, le cheval de sa sœur, victime d’une fracture de la clavicule, un mois plus tôt.  

La médaille d’argent revient à la Belgique, qui termine cette Coupe des Nations avec un total de 8 points. L’entraineur, Rik Deraedt, le remarquait, « ce terrain de Fontainebleau est très spécial, nous avons assisté à du beau sport, le chef de piste a tracé des parcours formidables. Nous sommes enchantés d’être à nouveau sur le podium.» 

La France, qui affiche un score final de 12 points, monte sur la 3ème marche du podium. Dylan Ringot, auteur d’un magnifique double sans faute aux commandes de Tip Top des Vans, qu’il monte depuis deux ans, ne cachait pas son plaisir. « Le cheval a super bien sauté, j‘ai réussi à l’avoir fluide, c’est comme ça qu’il est le mieux. Nous avions acheté Tip Top au pré, il ne faisait plus grand-chose, il appartenait à des clients indiens de mon coach Guillaume Marcotte, avec lequel je travaille depuis deux mois. En ce moment il est très souvent sans faute, je m’entends très bien avec lui. » Dylan a déjà les championnats d’Europe en ligne de mire. Nul doute que cette performance pèsera dans la balance du sélectionneur. Le coach se disait quant à lui très fier de la façon dont son nouvel élève a géré cette Coupe des Nations, avec une équitation fluide et maîtrisée. « C’était parfait. » Le père de Dylan, Benoît, qui a amené son fils à ce niveau, depuis ses tout débuts à poney, arborait lui aussi un large sourire. « Je suis ravi, nous passons au cap supérieur, c’est pourquoi nous avons demandé à Guillaume de nous aider. Nous sommes parfaitement satisfaits du résultat. » Jeanne Sadran, associée à Ad Reflet d’Azif, pénalisée de 4 points sur la deuxième manche, le reconnaissait « C’était super chouette de monter cette Coupe avec mes coéquipiers, mais je suis déçue de moi-même en raison de petites fautes, mais dans l’ensemble, on a un podium, c’est l’essentiel. On fera tout pour mieux faire la prochaine fois. » Valentine Delaveau, accompagnée de son père Patrice qui jouait parfaitement le rôle du groom pour Vivaldi d’Euskadi, se disait aussi très contente pour l’équipe, mais personnellement un peu déçue par des petites fautes (4 et 8 points) qu’elle ne fait pas en temps normal, sans doute à cause de la pression d’être en France devant son public. « On espère que cela va continuer, on fera mieux la prochaine fois. » Antoine Ermann, installé près de Mâcon courait sa première Coupe des Nations avec Azur du Vinnibus, 1m86, qui fait partie de la famille depuis qu’il a 6 mois. Le jeune homme se disait enchanté de terminer avec deux fois quatre points. « Les deux tours se sont déroulés comme prévu. » Edouard Coupérie retiendra que tous les cavaliers ont bien progressé entre les deux manches, en montant des parcours très propres, et que les fautes commises peuvent être évitées dans l’avenir. « Je garde un sentiment très positif. » 

Tous les résultats : ICI