Disparition de Hans Günter Winkler
lundi 09 juillet 2018

Sept médailles olympiques, dont cinq en or, deux titres de champions du monde et 105 Coupes des nations courues sous les couleurs allemandes, pas de doute, Hans Günter Winkler fait partie de ces rares personnalités qui auront marqué pour toujours l'histoire du saut d'obstacles.

Warendorf (fn-presse). Cinq médailles d'or olympiques, un total de sept médailles olympiques, deux titres de champion du monde et 105 missions des Nations - aucune question: Hans Günter Winkler était une personnalité unique en saut d'obstacles et bien au-delà. Il a encouragé les gens. Après la Seconde Guerre mondiale, il y avait soudain quelqu'un à encourager - partout dans le monde. "Cela a toujours été un honneur pour moi de concourir pour l'Allemagne", a-t-il toujours souligné. Le cavalier, qui avait fait ses adieux au sport tout en restant actif dans la filière Outre-Rhin, est décédé à l'âge de 91 ans. Il avait découvert l'équitation dans sa jeunesse, alors que son père avait la pris la direction d'une écurie près de Francfort. Orphelin de père et de mère après que ses parents aient péri durant la seconde guerre mondiale, il rencontre en 1950 Halla, la jument de sa vie, qu'il décrivait lui même comme "un mélange de génie et de chèvre folle".

Avec Halla, Winkler est entré dans la légende des sports équestres en s'emparant de la médaille d'or par équipes et de celle individuelle aux Jeux Olympiques de Stockholm (1956), le tout avec un muscle déchiré à l'aine (une blessure survenue lors du premier jour de compétition). Halla et Winkler sont ensuite devenus champions d'Allemagne, champions du monde et vainqueurs de derby. LE cavalier allemand aura également glané d'autres médailles sur des championnats internationaux avec sept autres montures, dont des médailles européennes.