Frédéric Alvès gagne à La Rochette
dimanche 13 mai 2018

Frédéric Alves
Frédéric Alvès, aux commandes de Unica de Viana, remporte le Grand Prix Pro 2 du concours de La Rochette. © Ph. Béatrice Fletcher

Comme le veut la tradition au centre équestre de la Rochette depuis 35 ans, les équipes d’Hubert et Florence Anselin s’étaient mobilisées tout au long du week-end de l’Ascension pour le concours de saut d’obstacles annuel.

Dès le 8 mai, plus de 280 chevaux étaient engagés dans les épreuves club. Le lendemain, c’était au tour des cavaliers de hunter et des jeunes espoirs à poney de prendre possession de la piste. Les cavaliers amateurs et pro avaient rendez-vous du jeudi 10 au dimanche 13 pour disputer une vingtaine d’épreuves. Au total, près de 900 chevaux se seront retrouvés lors de cette édition 2018. « Nous avons toujours choisi le week-end de l’Ascension, rappelle le maître des lieux, Hubert Anselin. Cette date est une tradition, et en plus nous disposons de quatre jours. Nous en profitions pour fermer le club pendant une semaine, ce qui permet aux cavaliers de nous donner un coup de main. » Il le souligne, rien en serait possible sans les partenaires qui soutiennent l’événement, parmi lesquels le CIC Est, DS, Iveco, DMB, La Foir’Fouille, et ses fournisseurs. Si au début de cette belle aventure familiale, Alain Lorre traçait les pistes, c’est désormais Arnaud Richou, ex enseignant maison, qui s’en charge.

Parmi les temps forts de cette semaine de concours, le Grand Prix Pro 2 soutenu par le CIC Est. Sur le tour initial, 8 des 27 couples au départ signent un sans faute. Lors du barrage, ils ne sont que trois à réitérer la performance. Pierre Laurent Perrier, en selle sur Urbino de Bremoy, signe un chrono de 45’’14 qui lui vaut la 3ème place. Installé au domaine de Lippica à Ozoir la Ferrière où il loue 45 boxes, le cavalier se disait satisfait d’Urbino, propriété de Bertrand Riboux, maréchal ferrant, qui possède également sa jument Utopia du Rouet, que le cavalier connaît depuis qu’elle a trois ans, et qui termine 5ème. « Urbino est très compétitif, c’est un vrai cheval de concours, il ne touche pas une barre, il ne fait jamais d’erreur. » Stanilas de Zuchowich, en selle sur Valco de Riverland, 9 ans, boucle son barrage en 43’’73 et s’adjuge la 2e place. « C’est un très bon cheval qui appartient à mon ami Luc Mariani, explique le cavalier. Je l’avais trouvé à l’âge de 5 ans, nous l’avions acheté ensemble, ensuite il l’avait récupéré pour faire du concours. Il me l’a laissé depuis cet hiver. Je l’aime vraiment beaucoup, il est très allant, assez chaud, mais très sympa pour faire jusqu’à 140, voire plus. Il est franc à 200%, mais pour le moment, il va un peu trop vers l’avant. Il faut arriver à l’équilibrer et à lui faire prendre son temps, mais il a toutes les qualités. » La victoire revient à Frédéric Alvès, aux commandes de Unica de Viana (Dollar de la Pierre), grâce à un chrono de 40’’89. « Unica est née à la maison, au Haras des Courlis à Charbuy, près d’Auxerre. J’avais été vice champion de France 2e catégorie avec sa mère", indique le vainqueur. La structure familiale, qui abrite de 40 à 50 équidés sur près de 8 hectares, et à la quelle contribuent Isidro et Patricia, les parents de Frédéric, ainsi que sa compagne Agathe, se compose d’un poney-club, et d’une écurie de propriétaires. L’élevage, réduit, est destiné à produire la relève pour la compétition. « Unica a dix ans et elle a eu plusieurs petits problèmes de santé. Nous avons eu quelques difficultés à faire des saisons complètes jusqu’à présent. Je n’ai qu’elle pour faire ce genre d’épreuves, et pas mal de bons jeunes. »

A noter, ce week-end était également l’occasion pour les cavaliers amateurs 3, 2, 1 et Elite de disputer leur championnat départemental de Seine-et-Marne (résultats à venir).