Henrik von Eckermann : "Mary fait toujours des efforts pour moi"
lundi 18 mars 2019

Henrik von Eckermann et Toveks Mary Lou
Henrik von Eckermann et Toveks Mary Lou © FEI/Arnd Bronkhurst

Hier, Henrik von Eckermann et Toveks Mary Lou remportaient le Grand Prix de 's-Hertogenbosch au terme d'un barrage sensationnel. Quelques minutes plus tard, le Suédois est revenu sur cette victoire et sa relation particulière avec sa championne "Mary".

C’était très serré entre Steve Guerdat et vous. Qu’avez-vous ressenti durant le barrage ?

C’était formidable ! Je savais que Steve était très rapide, il a fait trois secondes de mieux que Daniel (Deusser, ndlr), alors je me suis dit qu’il fallait que je me dépêche ! Nous n’étions que cinq au barrage et c’est bien quand nous sommes si peu parce que l’on a moins de concurrence à se soucier. J’ai fait tout ce que j’ai pu, je voulais gagner, j’ai fait mon maximum pour gagner et me voilà ! Je pense que j’ai eu beaucoup de chance sur l’avant-dernier obstacle, donc la chance était aussi de mon côté, mais je suis très content.

Toveks Mary Lou a été excellente aujourd’hui. Comment est-elle sous la selle ?

Elle est toujours excellente. Elle est très spéciale, comme si elle savait ce qu’il se passe. Elle se dit : "ok c’est dimanche aujourd’hui, c’est le grand jour, je dois être la meilleure possible". Elle fait toujours un peu plus d’efforts pour moi et c’est ce qui fait d’elle un cheval fantastique.

Vous êtes le nouveau détenteur du Rolex Grand Slam. Est-ce que le CHIO d’Aix-la-Chapelle est noté sur votre calendrier ?

Oui, absolument, j’aimerais beaucoup y aller. Ce n’est pas vraiment une piste pour Mary, pour être honnête, donc nous verrons comment ça se passera. Je suis tellement content de ce qui est arrivé aujourd’hui, nous verrons pour la suite.

Comment allez-vous célébrer la victoire ?

Je dois conduire le camion jusqu’à la maison, avec Mary Lou à l’arrière et j’en suis très content. Ma petite amie, Janika, la groom et moi allons prendre la route du retour avec le sourire ! Mais le sentiment que j’ai maintenant est incroyable et c’est suffisant. Je ne pense pas que nous ayons besoin de faire quelque chose de spécial.

Enfin, est-ce que The Dutch Masters est une compétition à part pour vous maintenant ?

Absolument. J’ai monté ici plusieurs fois maintenant et c’est un événement fantastique, qui s’améliore d’année en année. Ils essayent toujours de le rendre encore plus extraordinaire. L’atmosphère est toujours électrique et le public vous apporte un soutien indéfectible.