Julien Epaillard : "Cette finale va donner de l'expérience à Usual"
mardi 20 mars 2018

Julien Epaillard et Usual Suspect d'Auge
Julien Epaillard et Usual Suspect d'Auge seront à Bercy pour défendre les chances tricolores lors de la finale Coupe du monde ! © Scoopdyga

La fédération équestre française annonçait hier la qualification sur le fil de Julien Epaillard pour la finale Coupe du monde, devant son public, à Bercy du 11 au 15 avril. Le Normand était déjà au courant depuis quelques jours et prévoit une belle prise d'expérience pour son jeune (10 ans) Usual Suspect d'Auge.

19e de la ligue européenne du circuit Coupe du monde de saut d'obstacles (une fois les étrangers Edwina Tops-Alexander et Carlos Lopez décomptés) à l'issue des étapes qualificatives, Julien Epaillard était le premier des non-qualifiés pour la grande finale parisienne. Il fallait ainsi un forfait pour que le Normand puisse fouler la piste de l'AccorHotels Arena de Bercy. C'est finalement le désistement de l'Allemand Christian Ahlmann (pour des raisons sur lesquelles le cavalier n'a pas encore communiqué) qui permet à Julien de gagner son ticket pour le dénouement tant attendu dans la capitale parisienne. 

Si il avait initialement pensé à courir cette finale avec Toupie de la Roque, le Tricolore avait du revoir ses plans a cause d'un petit coup que la jument s'était donné. Il y a un mois, le cavalier était déjà en passe d'être qualifié mais avait préféré faire l'impasse sur le CSI-W de Göteborg pour privilégier le Rolex Grand Slam de 's-Hertogenbosch avec Usual Suspect d'Auge. "J'ai décidé de laisser faire le destin...", nous confiait-il alors. Et bien le destin semble décidé à filer un petit coup de pouce au cavalier, qui emmènera donc le fils de Jarnac, produit de son élevage, pour le grand rendez-vous indoor du printemps. "Tout s'est bien goupillé finalement !", a-t-il lancé ce matin. "Usual n'est pas prêt à 100% pour une finale aussi importante, mais ce rendez-vous va lui donner beaucoup d'expérience. C'est vraiment dans ce but là qu'on y va. D'autant que ce championnat se court de manière très progressive, avec des warm-up le mercredi, une chasse le lendemain et des cotes qui augmentent au fil des jours". Le cavalier, qui ne vise donc aucune performance en particulier, est évidemment ravi de pouvoir participer à une telle échéance devant son public. Et au vu de l'esprit de compétition de Julien, le couple pourrait bien surprendre, comme ça avait été le cas à l'occasion du Paris Eiffel Jumping 2017, à l'occasion duquel Usual courait alors son premier GP 5* (à 9 ans seulement !)... et qu'il avait remporté au nez et à la barbe de couples bien plus affutés !