Julien Epaillard à Saint-Lô, tête d'affiche non démentie
mardi 23 avril 2019

Julien Épaillard et Quincy Lady © Éric Fournier

En ponctuant deux week-end de concours au Pôle Hippique de Saint-Lô par une victoire incontestable dans le G.P 145 du Jump A.E.C associé à l'hanovrienne Quincy Lady (9 ans par Quintender, Holst x Lordanos, Holst), Julien Epaillard assied encore un peu plus, s'il en était encore besoin, son emprise sur les concours à Saint-Lô et consolide une réputation de maître de la vitesse quand il s'agit de faire "péter" le chronomètre.

Après une manche initiale (52 engagés) dans laquelle on a parfaitement senti que Julien était en toute confiance avec la pétillante Quincy Lady qu'il monte depuis Janvier, il faisait peu de doute que le Calvadosien n'était pas venu pour enfiler des perles mais bien pour tester le potentiel de celle qui va l'accompagner le week-end prochain au CSI**** d'Hagen (24-28 Avril). Il s'agira là de sauter un G.P 155 avec un ou deux trous de plus. Mais au vue de la dextérité de cette petite bombe qui sautait précédemment avec l'espagnole Lucrecia Cordon et Grant Wilson (NZL), il y a tout lieu de penser que l'osmose va rapidement se raffermir avec Julien. La jument est vive, réactive, adroite quand il est question de braquer au planer et sait étendre sa foulée pour abaisser le chrono. La grande carrière du Pôle Hippique de Saint-Lô, où elle se produisait pour la première fois, ne l'a pas impressionnée. Première découverte donc des terrains de La Manche pour cette ravissante baie au look ravageur que Julien a rôdé en ce début 2019 entre 125 et 145 sur les concours d'Oliva. Bonnes places et accessits. Confirmation également que c'est bien les chevaux racés, plein d'énergie et bourrés de réactivité qui s'emparent de ces barrages où il faut rouler la tête dans le guidon tout en maîtrisant parfaitement l'équilibre et les trajectoires. On peut faire confiance à Julien dans ce domaine.

Onze barragistes derrière Julien ont tenté de contester la suprématie pourtant bien affichée de celui qui faisait l'affiche 4 par 4 du deuxième "Meeting de Printemps" organisé par l'Association des Ecuries et Concours de Normandie. On est pas tête de liste par hasard. C'est Bernard Briand Chevalier (2ème) et sa jument de 11 ans Uneven Sunheup (Air Jordan, Old et la bonne normande Qadillac du Heup avec laquelle il a couru des CSI *****) qui se placent à la droite de Julien alors que Pierre-Marie Friant et son fidèle vendéen Urdy d'Astrée (Bouffon du Murier x Pamphile), 3ème, signent un barrage bien moins précis que celui qui les avait mené à la deuxième place du G.P du CSI*** d'Arezzo le mois dernier.  

Beau succès pour ce "Meeting de Printemps 2019" en terres Saint-Loises avec un beau caléidoscope d'événements au cours duquel les professionnels normands ont avantageusement mixé des épreuves Pro, Am, Poneys, d'élevage (Cheval Normandie) et des cycles classique de la SHF. Il y avait du monde, chacun a pu y trouver épreuve à son pied et les commentaires entendus disent que Saint-Lô a désormais son "Normandy Horse Show de Printemps".