L'équipe chinoise fait sa première apparition sur les compétitions européennes
vendredi 10 août 2018

© R&B Presse

Le week-end dernier, du jeudi au dimanche, c'est une équipe composée de pas moins de vingt cavaliers venus de Chine qui a participé à la première compétition de la ligue européenne de l'organisme du Développement international des sports équestres en Chine (CEID). Cette dernière avait pour support les CSI 1* et 2* de Kronenberg, aux Pays-Bas.

Donner l'opportunité aux meilleurs cavaliers chinois de s'entrainer et de concourir en Europe, leur permettre d'acquérir une véritable expérience équestre, ainsi que promouvoir les sports équestres en Chine sont bien évidemment les trois buts de ce circuit. Après le superbe démarrage de celui-ci à Kronenberg, l'équipe chinoise de saut d'obstacles sera présente au CSI1* et 3* d'Opglabeek, en Belgique, pour la seconde étape de la ligue européenne du CEID. 

La mise en place de ce circuit européen réservé aux cavaliers chinois les plus talentueux par la CEID a été fortement soutenue par le groupe Fosun, un conglomérat multinational et groupe financier chinois. Sponsor principal du Longines China Tour Beijing event en 2017, le groupe Fosun développé et renforcé son implication dans les sports équestres au début de l'année : une de ses filiales, Sunvision Capital, a acquis 51% du capital du CEID, et est donc devenu son actionnaire majoritaire. Le secteur des sports équestres a ainsi été ajouté aux différents marchés du groupe Fosun. 

Wen Xiaodong, Assistant du Président de Fosun Group, Président de Fosun Infrastructure Group et Partenaire Fondateur et PDG de Sunvision Capital ajoute : "Nous allons promouvoir le développement des sports équestres sur la base des compétitions et événements déjà existants, sélectionner et entrainer les cavaliers chinois les plus prometteurs, et apporter notre support le plus complet à la stratégie olympique de l'Administration générale du sport et à l'Association Equestre Chinoise." Cette région du monde connait un développement spectaculaire des sports équestres depuis quelques années, et attire l'attention des professionnels des quatre coins du globe. Ingmar De Vos, le Président de la Fédération Equestre Internationale, avait établi que "les professionnels du monde prêtent attention à cette région, et l'engagement de la communauté équestre chinoise pour développer son sport est visible."

Le soutient du CEID auprès des vingt meilleurs cavaliers chinois et leur présence sur les compétitions européennes ont attiré l'attention de la filière équestre internationale. Nayla Stössel, Présidente du Longines CSI de St Gall et membre du conseil de la Fédération Equestre Européenne ajoute : "Le soutien du CEID aux meilleurs cavaliers chinois pour leur permettre d'acquérir de l'expérience en Europe est un grand pas un avant pour eux sur la scène internationale. Cela révèle également le développement des sports équestres en Chine, et ouvre un nouveau chapitre sur la coopération entre les filières des sports équestres chinoises et européennes."

Le CEID soutient l'Association Equestre de Chine (CEA) dans sa préparation pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020, et est l'organisateur unique du Longines China Tour, le circuit international officiel de saut d'obstacles de la CEA. Le circuit se tient dans des lieux différents chaque année depuis 2014. En 2018, l'étape pékinoise du circuit se tiendra au pied de la Grande Muraille, à Ju Yong Guan, du 14 au 16 septembre. La seconde étape du Longines China Tour se tiendra à Guangzhou du 30 novembre au 2 décembre.

Jessica Zhang, la directrice générale du CEID précise : "L'Europe est reconnue pour ses traditions, mais aussi pour sa place dans les sports équestres. Elle joue un rôle important dans les événements équestres mondiaux et les Jeux olympiques. Le CEID a décidé d'accompagner les meilleurs cavaliers chinois sur les compétitions européennes pour leur permettre d'apprendre, d'acquérir de l'expérience et de la partager. Nous pourrons davantage nous consacrer à leur entrainement et à leur préparation aux compétitions dans ces pays au développement des sports équestres plus qu'avancé. Toute cette démarche va nous aider à développer et promouvoir les sports équestres auprès de la jeunesse chinoise."
ette première étape de la ligue européenne du CEID à Kronenberg, aux Pays-Bas, a permis de lancer le circuit de la meilleure des façons. Le terrain de concours est situé dans la province Limburg, proche des célèbres sites équestres d'Aix la Chapelle et Bois le Duc. Les organisateurs de cette compétition ont encouragé de nombreux cavaliers chinois à participer à cette première étape, leur offrant les meilleures conditions pour concourir, et renouvelleront leur coopération avec la Chine sur le long terme, notamment pour l'entrainement des cavaliers.Depuis 2013, de plus en plus d'événements et compétitions équestres ont lieu en Chine, et la filière économique équestre chinoise connait un développement remarquable qui ne cesse d'accélérer. Il y a maintenant plus de mille cinq cent centre-équestres en Chine, et plus de trois millions de cavaliers et personnes sensibles à l'équitation selon les dernières statistiques.

Cette première étape de la ligue européenne du CEID à Kronenberg, aux Pays-Bas, a permis de lancer le circuit de la meilleure des façons. Le terrain de concours est situé dans la province Limburg, proche des célèbres sites équestres d'Aix la Chapelle et Bois le Duc. Les organisateurs de cette compétition ont encouragé de nombreux cavaliers chinois à participer à cette première étape, leur offrant les meilleures conditions pour concourir, et renouvelleront leur coopération avec la Chine sur le long terme, notamment pour l'entrainement des cavaliers. Depuis 2013, de plus en plus d'événements et compétitions équestres ont lieu en Chine, et la filière économique équestre chinoise connait un développement remarquable qui ne cesse d'accélérer. Il y a maintenant plus de mille cinq cent centre-équestres en Chine, et plus de trois millions de cavaliers et personnes sensibles à l'équitation selon les dernières statistiques.

Commentaires


PHILIPPE P | 10/08/2018 14:16
Quid de l'UNIC qui a dépensé beaucoup d'argent public en Chine, apparemment sans résultat ?

PHILIPPE P | 10/08/2018 14:13
L' UNIC a une fois de plus perdu ce marché alors qu'elle y investit depuis longtemps l'argent du contribuable (au moins en frais d'avion et d'hôtel),
La concentration sur notre territoire de 10% des plus grands CSO du monde était une occasion unique de proposer à l'équipe de Chine une prestation complète d'
C'était une occasion inespérée de faire ve

PHILIPPE P | 10/08/2018 14:04
Une avancée qui semble avoir complètement échappé à l'UNIC...
Cet organisme, faute de crédibilité dans les pays les plus demandeurs du monde en chevaux de sport (USA...), a pourtant déjà beaucoup voyagé en Chine au frais du contribuable, apparemment sans aucun résultat une fois de plus !
Il serait temps de supprimer cette instance couteuse et inutile et de l
Ce malgré le premier rang de la France dans l'organisation de compétitions équestres de haut niveau qui aurait pu attirer l'équipe de chine et servir de support à sa formation