Le sang français brille à La Corogne
lundi 10 décembre 2018

Edwina Tops Alexander à la Corogne avec Vinchester
Gagnante de ce même Grand Prix l'an passé avec California, Edwina Tops Alexander a récidivé cette année avec Vinchester © FEI/ Manuel Queimadelos / Oxer Sport

Si une partie du monde équestre avait les yeux rivés sur le CHI de Genève ce week-end, il se tenait aussi une étape Coupe du Monde à La Corogne, en Espagne. Les couleurs de la France y ont brillé, non seulement grâce au vainqueur du Grand Prix, Vinchester, monté par Edwina Tops Alexander, mais aussi grâce aux performances régulières d'Olivier Robert.

L'Australienne Edwina Tops Alexander a continué sur sa lancée, après avoir remporté le Grand Prix de Paris la semaine passée, elle s'est imposée dans le Grand Prix Coupe du Monde de la Corogne. Pour l'occasion, elle avait choisi de monter l'une de ses dernières recrues : Vinchester. Ce nom n'est sûrement pas étranger aux Français et pour cause ! C'est un Selle Français, fils de Huppydam des Horts, né chez Bruno Rocuet. Il a fait ses armes avec Gauthier Masson à cinq ans avant de passer sous la selle du jeune Arthur Le Vot avec lequel il s'est préparé aux belles épreuves. Le couple terminait huitième des championnats d'Europe Jeunes Cavaliers de Fontainebleau cette année. A la suite de cela, il a été repéré par les écuries Tops qui en ont fait l'acquisition en juillet. Depuis, le démonstratif étalon bai a répété ses gammes avec Edwina Tops Alexander, il courrait ce week-end son premier Grand Prix en CSI 5*. "C'est incroyable, je n'aurais jamais pensé gagner (...) ! Si vous m'aviez dit qu'il allait renverser quelques barres je n'aurais pas été surprise, donc je suis un peu décontenancée !", confiait Edwina qui ne tarissait pas d'éloges sur son protégé, "c'est un cheval avec beaucoup de sang et un très bon mental, il veut tout donner pour moi et il est très sûr de lui, il est super". 

Ce Grand Prix a d'ailleurs mis en exergue d'autres jeunes montures. Emanuele Gaudiano termine deuxième aux rênes de l'atypique Chalou, elle aussi âgée de neuf ans. Il a devancé le Kaiser Ludger Beerbaum qui présentait Cool Feeling, un hongre de dix ans par Cornado NRW qu'il monte depuis deux mois, puis Jos Verlooy associé à Igor

Olivier Robert a signé -et de loin- la meilleure performance française puisqu'il se classe cinquième de ce Grand Prix avec Tempo de Paban. L'air espagnol lui aura particulièrement bien réussi puisqu'il remportait déjà l'épreuve majeure vendredi et se classait quatrième samedi avec Eros. Un peu malchanceux au barrage ces derniers temps, le tricolore a davantage joué de prudence. Cette stratégie se sera avérée payante puisqu'elle lui a permis de remonter à la neuvième place du classement Coupe du Monde (32 points), la qualification pour la finale de Göteborg semble désormais se rapprocher. 

Les résultats complets

Le classement